RSS
RSS



Partagez| .

Gazette numero 2 • Il faut vivre à 100 à l'heure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
L'Ecrivain
PNJ perturbateur


Féminin Ecrits : 107

MessageSujet: Gazette numero 2 • Il faut vivre à 100 à l'heure Mer 2 Mai - 20:25

EDITO


Vivre au jour le jour



Et bien avec le mois dernier où on ne savait plus en donner de la tête entre les émeutes et les nouvelles lois du gouvernement. Et là ? Et là pouf plus rien ! La vie tranquille s’est réinstallé et nous ont est là à chercher de nouveaux articles. Heureusement que nos journalistes de la gazette ne sont pas uniquement centré sur la politique ! Sinon ca serait la fin de la gazette et elle coulerait à pic. Pouf plus de gazette, ca serait une catastrophe. Le mot du jour de cet édito est donc : réveillez-vous ! Tout le monde aime bien l’art, les informations sur le monde magique, etc. Cependant notre pauvre chroniqueuse La Rosière n’avait strictement rien à raconter ce mois-ci ! Deviendrez-vous sage et modérer ? Ce stéréotype du sorcier qui devant sa cheminé avec une tasse de thé à ne rien faire ? Faire revivre le temps glorieux des jumeaux Weasley ! Faite explosé des feux d’artifices dans Poudlard, rebellez vous contre les bonnes mœurs et soyez décadent pour devenir populaire et que tout le monde vous connaisse enfin !

Vous ne savez pas quoi faire ? Et bien c’est simple, participer à cette soirée qui tourne au vinaigre dans Poudlard et où les natures de chacun se révèle être plutôt prometteuse ! Ou encore si vous êtes trop agés rejoignez la soirée chez la Comtesse, cette dernière s’amuse comme une petite folle parmi les intrigues politiques et va probablement continuer à semer le doute et la panique chez ses invités. Il semblerait en effet qu’il y ait quelques membres de l’ordre du phœnix qui auraient oser se glisser dans sa petite sauterie, mais chose choquante, aucun mangemort semble avoir eut l’idée de s’opposer à cela et essayer de traquer ces fameux poulets grilles qui se prennent pour des rebelles ! Alors mes lapins, il faut que vous vous bougiez et que vous meniez une vie à 100 à l’heure quitte à tout perdre. Si cela n’arrive, je vais vous envoyez mes chevaliers qui vont eux faire changer tout ça et cela ne risque pas d’être jolie à voir ! La gazette est plus important à mes yeux que vos vies ! N’oubliez jamais cela ! Si vous devez mourir, pour faire la une, et bien ca sera une mort tout à fait magnifique qui fera jaser pendant des mois.


La gazette, le journal qui veut vous du mal, parce que cela nous fait vivre.

Red Queen, rédactrice en chef auto-proclamée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L'Ecrivain
PNJ perturbateur


Féminin Ecrits : 107

MessageSujet: Re: Gazette numero 2 • Il faut vivre à 100 à l'heure Mer 2 Mai - 20:27

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L'Ecrivain
PNJ perturbateur


Féminin Ecrits : 107

MessageSujet: Re: Gazette numero 2 • Il faut vivre à 100 à l'heure Mer 2 Mai - 20:28

CE QUI SE PASSE EN RP


Les 10 Personnes qui ont fait le buzz



ARTICLE A NE PAS PRENDRE EN COMPTE EN RP, SIMPLE RESUME DE CE QUI S'EST PASSE

Et ce mois-ci, chers lecteurs il y a eu beaucoup d’animation en réalité beaucoup de moutons blancs sont devenus des cygnes noirs et on défrayé la chronique. Commençons par la née-moldue la plus célèbre de tout poudlard ! La ravissante Ania Dunyasha.



Mannequin adulée, siffleuse admirée. Coqueluche du tout Poudlard en vérité. Alors imaginez la surprise des sang-purs de la bonne société lorsqu’ils ont appris que la si jolie Ania n’était rien d’autre qu’une des vulgaires nés-moldue qu’ils méprisent tant. Et puis soyons francs, quelle sortie !! Quoi que puisse en dire les mauvaises langues il fallait un immense panache pour nous apporter cette information essentielle a savoir : Kaprice Ashfield est un meilleur coup qu’Alec Easton…mesdemoiselles tenez vous-le pour dit !


En seconde position Jin Chang ! Oui, la banale petite poufsouffle au comportement angélique avait parfaitement réussi à duper son monde…jusqu'à la soirée la plus importante de la saison. Le bal clandestin évidemment, ce soir là, celle que tous prenait pour une ravissante idiote aurait versé un liquide non identifié dans le punch, bien que visiblement inoffensif. Jin Chang une opposante ? Un avis considéré idiot par bien des personnes présentes mais après tout…sait-on jamais ?


Viennent ensuite les jumelles les plus célèbres de Poudlard,Anfisea et Daenerys Black…depuis peu certes, puisque Daenerys était connue pour sa discrétion. Cela dit elle n’aurait pu choisir meilleur moment pour entrer dans le monde. Un Black prendre la défense d’une possible rebelle ? Incroyable me direz-vous…alors deux ! Et pourtant c’est bien ce qu’il s’est passé. Tout d’abord Daenerys et ensuite Anfisea, l’accusée n’aurait d’ailleurs jamais pu trouver meilleurs avocats. Cela dit peut-être n’était-il pas de bon goût de prendre la défense d’une suspecte ? Seul l’avenir nous le dira.


Madeleine duras…Ce nom vous dit-il quelque chose ? Sinon croyez-moi ce sera bientôt le cas. La rumeur est train de monter, la belle française aurait aidée Ania, la née moldue à se cacher...a fuir ! Et l’on n’a pas revu depuis la jeune madeleine, une grande preuve de courage évidemment.ET en bonne française, toujours bien habillée évidemment !


Toujours dans le top 5 bien que légèrement éloigné du sommet : Lord Voldemort. Pourquoi ? Parce qu’évidemment nul ne peut faire un article sur les dix personnes qui ont fait le buzz on ne peut éviter de parler du Lord Noir (sous menaces de fortes représailles d’ailleurs).Non ce mois-ci nous allons donc le célébrer pour...hum…pour…eh bien puisqu’il faut choisir…sa sobriété vestimentaire.


En sixième position la belle et vénéneuse Sally Prewett. Connue pour sa cruauté autant que pour la perfection de son visage. Vous l’aimez ? Alors cessez de lire ! Vous la haïssez ? Alors délectez-vous de l’histoire de son premier et unique faux-ne pas…Accuser une poufsouffle ? Non bien sûr, en réalité la siffleuse était même sûrement dans le vrai. Seulement voila accuser la belle anfisea n’était absolument pas la chose à faire. Mais après tout les deux vipères ont la même influence sur leurs sujets…Alors qui de ces deux reines noires va gagner le combat ?


Vint ensuite la charmante Cristal. En septième position…la raison ? La jeune serpentarde à sûrement réussit le plus grand tour de force de ce siècle. Relooker Luna Lovegood ! On ne peut qu’applaudir la ténacité dont la jeune fille à du faire preuve pour transformer la jolie excentrique en une fashionista sublime. Alors mesdemoiselles, messieurs, inclinez-vous !


En huitième position le jeune Dastan Lestrange. Pour une seule, mais excellente raison. Etre un des plus beaux gosses de nôtre génération…malgré vos nombreuses sollicitation de la part de vous chères lectrices, le secret professionnel m’empêcher de vous donner son adresse.ET envoyer des lettres de menaces n’y changera rien !


Vous le connaissez, vous le craignez et il est mieux que le croque-mitaine pour forcer vos enfants à finir leurs assiettes de choux-fleurs. Oui nous parlons bien du sauvage Asling MacLochlain. Présent ici uniquement car l’on à appris que c’était lui qui se chargeait de la née-moldue ania. Comment, Ou, Quand ? Ces questions restent sans réponses. Mais je sais chers lecteurs que pour vous le savoir est suffisant.


Et enfin la dernière mais pas la moindre. L’écrivain…oui la mystérieuse personne qui sème le chaos à chacun de ses pas. Mais voila, pire encore, pour la Madame Irma que je suis, non seulement nul ne connait son identité mais en plus il semblerait que l’on commence à lui prêter d’avantage d’attention qu’a la gazette !! Je vous propose donc mais chers amis de la boycotter avec moi et je vous promets de vous fournir des photos exclusives du jeune Dastan !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L'Ecrivain
PNJ perturbateur


Féminin Ecrits : 107

MessageSujet: Re: Gazette numero 2 • Il faut vivre à 100 à l'heure Mer 2 Mai - 20:33

SOCIETE


Interview : les non-sorciers face aux réformes



Des émeutes, des nouvelles lois, chaque sorcier se soucit de l’actualité, chaque sorcier se sent concerné. Mais qu’en est-il du reste de la population, les « autres » ? Nos journalistes OWL et Mathias Frost se sont démenés pour vous offrir l’avis général des différentes castes qui constituent les non-sorciers.


Les Cracmols


OWL : « Bonjour, M. ! Vous êtes une cracmol de 24 ans et vous effectuez des actions au sein d’un groupe de rebelles peu connus de nos lecteurs. Pouvez-vous nous en dire plus ? »
M. : « Bien sûr ! Les Ânes Honimus sont un ensemble de cracmols considérant que Voldemort est entrain de détruire notre nation ! Au temps de Fudge et les autres gugusses, nous n’étions pas bien considérés, nous étions une sorte de croisement entre un animal et un moldu, je crois. On pensait qu’on ne pourrait pas être traîné encore plus bas et bien on s’est trompé ! Avec l’avènement de Voldemort, des rafles ont été effectuées pour effacer les souvenirs d’une grande partie des cracmols et les relâcher comme simple moldus ! La plupart de nos confrères et consoeurs -déjà que nous sommes très peu nombreux !- vivent paisiblement dans l’autre monde ! Et l’on s’étonne que nos actions ne sont pas d’une grande ampleur ! Heureusement quelques nés-moldus grossissent nos rangs ! »
OWL : « Justement ! Parlons de vos actions… »
M. : « Nous ne sommes pas adepte de la non-violence. Le Gouvernement emploie la force pour nous détruire, nous répondons de même. Nos armes ont été conçues à l’époque où les magasins de farces et attrapes étaient encore en vente-libre et du coup, nous avons réussi à pallier notre manque de magie. Certaines armes moldues sont également utilisées. Nos modes d’action sont principalement la surprise. On planifie notre coup en se réunissant dans un lieu sauf et on l’exécute à la date choisie… D’ailleurs, attendez nous dans le mois courant, vous risquez d’avoir des surprises… »

À la suite de cette interview, M. a réussi à semer les troupes gouvernementales. Sa tête est mise à prix et une récompense est donnée pour toutes informations sur les Ânes Honimus.

Les nés-moldus


M.F : « Vous vous appelez Tom Smith et vous êtes un travailleur moldu de niveau 1. »
T.S : « En effet. Je suis secrétaire au bureau de la brigade de réparation des accidents de sorcellerie. »
M.F : « Que pensez vous des nouvelles mesures entreprises par le gouvernement ? »
T.S : « C’est une bonne chose. Auparavant, les nés-moldus étaient considérés comme des traîtres qui ne souhaitaient que se venger de leur privation de baguette. Il ne faut pas oublier que si les médias parlent uniquement de ces rebelles qui se cachent dans les forêts, la majorité sont devenu des travailleurs moldus. C’est une sorte de reconnaissance, la mise en place de ce système de niveau, comme pour les sorciers. Nous sommes en quelque sorte reconnu par le gouvernement et cela nous donne une envie encore plus puissante de travailler pour lui. »
M.F : « Vous ne cautionnez donc pas les mouvements pour abolir l’esclavage des nés-moldus ? »
T.S : « Absolument pas ! Pourquoi devrais-je tenter de détruire la vie honorable que je mène pour rien en retour ? »
M.F : « Que pensez vous du possible assassinat d’Harry Potter. »
T.S : « Rien. De toute façon, mort ou lâche, ma situation ne change pas. »

Plusieurs Nés-moldus ont été interviewés, Tom Smith rapporte le mieux l’état d’esprit de ces derniers suite aux nouvelles règles.


Des interview réalisée par OWL et MF. Photo : Jack Hagen


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L'Ecrivain
PNJ perturbateur


Féminin Ecrits : 107

MessageSujet: Re: Gazette numero 2 • Il faut vivre à 100 à l'heure Mer 2 Mai - 20:33

CULTURE


Zoom sur : Le Ministère de la Magie



Comme vous le savez tous, le ministère de la magie a succédé au conseil des sorciers au 18éme siècle et c’est le gouvernement magique de Grande-Bretagne. Le ministre de la magie est le plus haut responsable de l’établissement. Petite 'visite' des lieux.


Localisation

Le ministère de la Magie est localisé sous la terre, quelque part dans la ville de Londres. Les visiteurs entrent par le biais de cabines téléphoniques situées dans les rues, en tapant le code 6-2-4-4-2 qui est un mot caché et signifie en réalité « Magic ». La cabine s’enfonce dans le sol et atterrit directement au ministère. Les employés, eux, peuvent utiliser le transplanage ou la poudre de cheminette.

Composition

Le ministère de la magie est divisé en plusieurs « départements », au nombre de sept, eux même divisés en bureau. Mais la bâtisse compte un total de dix niveaux. Voici donc le détail de chacun :

Niveau 1 : Présidence

• Ministre de la Magie et cabinet du ministre

Niveau 2 : Département de la justice magique

• Bureau des Aurors
• Brigade de police magique
• Service des usages abusifs de la magie
• Service des détournements de l'artisanat moldu
• Bureau de détection et de confiscation des faux sortilèges de défense et objets de protection
• Services administratifs du Magenmagot (Tribunal Magique)
• Cour de justice magique
• Département de contrôle de l'équipement magique

Niveau 3 : Département des accidents et catastrophes magiques

• Brigade de réparation des accidents de sorcellerie
• Les Forces des tâches invisibles
• Quartier général des Oubliators
• Comité des inventions d'excuses à l'usage des Moldus

Niveau 4 : Département de contrôle et de régulation des créatures magiques

• Commission d'examen des créatures dangereuses
• Section des animaux, êtres et esprits
• Bureau de liaison des gobelins
• Agence de conseil contre les nuisibles

Niveau 5 : Département de la coopération magique internationale

• Organisation internationale du commerce magique
• Bureau international des lois magiques
• Confédération internationale des sorciers, section britannique

Niveau 6 : Département des transports magiques

• Régie autonome des transports par cheminée (Réseau de cheminette)
• Service de régulation des balais
• Office des Portoloins
• Centre d'essai de transplanage

Niveau 7 : Département des jeux et sports magiques

Ce département a été créé en 1750, en réponse au Code international du secret magique qui, en 1692, rend les ministères responsables des conséquences dues à la pratique des sports de sorciers sur son territoire. Il sert à cacher les jeux sorciers aux yeux des Moldus.

• Siège de la ligue britannique et irlandaise de Quidditch
• Club officiel de Bavboules
• Bureau des brevets saugrenus

Niveau 8 : Atriums

L'atrium est le nom donné au hall d'accueil. C'est là que les cabines téléphoniques arrivent, ainsi que les cheminées. C'est également à ce niveau que les transplaneurs font leur entrée au ministère.

Niveau 9 : Département des mystères

Ce département ests le plus mystérieux de tous, ce qui colle bien à son nom. Les activités se déroulant là sont strictement confidentielles. Les sorciers qui y travaillent sont appelés des Langue-de-plomb à cause de leur faculté à ne jamais rien dévoiler.

• Salle de l'amour
• Salle de l'espace
• Salle du futur
• Salle de la mort
• Salle du savoir
• Salle du temps

Niveau 10 : Tribunal magique

• Salles d'audiences

Comme vous pouvez le constater, il n'existe aucun département ou bureau concernant l'éducation de nos enfants, ce qui laisse supposer que toute les écoles de Grande-Bretagne ne marchent pas de la même façon.

L'emblème


L'emblème du ministère de la magie représente un grand M majuscule frappé d'une baguette magique lumineuse.


Nous vous remercions pour cette lecture et vous donnons rendez-vous le mois prochain pour un nouveau lieu à découvrir !

Quelques Êtres Magiques...


Un peu de culture ne fait généralement de mal à personne. Nous vous proposons ce mois-ci de découvrir, ou redécouvrir, quelques créatures "de nos campagnes". Bien sûr, ils ne sont pas tous répertoriés mais les autres donneront lieux à d'autres articles, ne vous en faîtes pas !



Les Vélanes, ces créatures de rêves…


On appelle Vélane une créature qui a l’apparence d’une humaine et qui attire les hommes via un don puissant, que ces dames possèdent depuis la naissance puisqu’il est héréditaire. Elles prennent l’apparence de délicieuses demoiselles, à la beauté parfaite et enivrante, presque irréelle. Seulement, soumise à la colère, les Vélanes ressemblent à des harpies tant elles deviennent hiddeuses.

Vélane célèbre : Fleur Delacour, Championne de Beauxbâton pour le tournoi des Trois sorciers en 1995.



Les Vampires, ces seigneurs de la nuit…


Le vampire est une créature magique qui se nourrit de sang, dérobé à la jugulaire de ses victimes. Ils ont une peau très pâle et un charisme indéniable. Ils sont définis comme étant des créatures partiellement humaines. Le ministère les considère comme des êtres. C’est pour ne pas être mêlé à eux que les centaures et êtres aquatiques ont demandé à être considérés comme des animaux. L’ail permet de les éloigner. L'article 12 du Règlement concernant le traitement des créatures partiellement humaines interdit la chasse aux vampires.

Vampire célèbre : Améthyste Blueberry, l’Ambassadrice Britannique de la race.



Les elfes de maison, ces balais vivants.


Il s’agit d’une créature qui ne fait que servir son ou ses maîtres, lui vouant presque un culte. (Nous pensons, par exemple, à Kreattur, le fidèle elfe de la famille Black). Il se punit lui-même s’il dit du mal de son maître. Ils ont la particularité de parler d’aux à la troisième personne du singulier. Ils craignent de recevoir un vêtement, pourtant signe de leur libération. Les elfes de maison détestent la liberté, leur libération revient donc à les condamner à errer sans but.

Elfe de maison célèbre : Dobby, l'Elfe libre.


Les géants, ces immeubles sur jambes...


Un géant est une créature à visage et corps humain, mais qui a la particularité d’être extrêmement grand. En général, un géant mesure six mètres de hauts. Les demis-géants sont des hybrides issus d’un parent géant et mesure généralement deux fois moins.

Géant Célèbre : Hagrid, gardien des clés et des lieux, garde chasse de Poudlard.


L’institution matrimonial au sein du monde magique



L’institution du mariage dans le monde magique est probablement la première institution qui fit place dans le monde magique. Elle est de plus l’institution au quelle les sorciers sont probablement la plus attachée. Elle est en effet probablement la seule qui n’a pas changé pendant plusieurs siècles, il faudra en effet attendre les années 1980 pour voir une évolution du mariage dans le monde magique et aujourd’hui encore certains sorciers ne considèrent le mariage véritablement accomplie uniquement sous sa forme traditionnelle. En effet, il y a deux types de mariages : le mariage dit traditionelle, qui fait appel à la vieille magie et le mariage dit civile ou moldu.

Pour comprendre la différence entre ces deux types de mariages, il faut tout d’abord se pencher sur les origines du mariage. Le mariage a été créé alors que le monde des sorciers était en crises. En effet, les alliances entre les différentes familles n’étaient pas respectées et le monde magique fit face à une crise civile qui aurait pu annoncer la destruction du monde magique. Pour faire face à cette crise les dirigeant décidèrent que toute d’alliance devrait s’accompagner d’un pacte entre les deux enfants de chacune des deux familles. Ces deux enfants devraient être issues de sexe opposé et forme à eux deux une descendance commune. Ceci était déjà pratiqué, cela n’empêchait néanmoins pas l’un des deux partis de trahir l’alliance. Un pacte magique fut alors mis en place. Ce pacte magique fait appel ce qu’on nomme l’ancienne magie. Cette magie qui est à la création du monde et des sorciers, cette magique qui habite tout être magique, aussi bien les créatures magiques, que les sorciers. Le pacte magique mélange la magie des deux partis et empêche toute trahison protégeant ainsi l’alliance entre les deux familles. Le monde magique fut ainsi sauvé et ainsi vit le jour des premières familles de sangs purs.

Le mariage évolua au cours du moyen-âge et quitta sa dimension politique pour devenir sociale. Cette évolution se fit avec l’apparition des nés moldus dans le monde magique. Ces derniers n’étant dans aucune famille ayant une influence politique sur le monde magique le pacte magique n’eut plus aucune importance. Alors il prit une autre dimension. Le pacte n’a plus cette dimension politique et d’alliance entre les différentes familles. Les deux personnes qui décident de se marier se jurent fidélité pour l’éternité et mélange leur magie. En échangeant leur magie, elles échangent leur cœur et se promettent un amour pur et éternel. Elles ne pourront jamais se séparer ou bien éprouver de véritables sentiments amoureux pour une personne autre que celle avec qui elle a passé le pacte. Cependant ce pacte nécessite une sincérité de ces deux partis, aussi les mariages arrangés se situent dans la dimension politique du pacte.

Dans les années 80 il y eut néanmoins une évolution du mariage suite à un exode de beaucoup de couples en direction du mariage moldu. En effet, beaucoup ne se sentirent pas capables de se marier ainsi jusqu’à la fin de leur vie et le concubinage était particulièrement mal vu. Il y eut alors une évolution du mariage. Le mariage traditionelle existe toujours. Toutefois, le mariage dit civil ou moldu fit son apparition. En apparence, il est similaire au mariage traditionelle. Il y a la présence d’un mage et les deux sorciers échangent leurs vœux. La différence se fait qu’au moment où les deux sorciers devraient entremêler leur baguette pour faire le mélange de leur magie en prononçant les paroles sacrés, dans le mariage moldu les deux sorciers se contentent de se jurer fidélité.

Le mariage civil est appelé par beaucoup mariage moldu avec mépris. En effet, beaucoup considère le mariage civil comme un mariage non avenu, un mariage blanc. Beaucoup de sorciers faisant se mariage sont accusés d’homosexualité. En effet, si l’homosexualité est tolérée dans le monde magique, elle est mal vue par les anciennes familles de sang purs. Ces dernières considèrent que le monde magique n’est pas asse développer pour permettre à certains couples de ne pas avoir d’enfant. Le mariage dans le monde magique est donc révélateur de la société des sorciers. Depuis quelques années, le mariage traditionnel tend à disparaitre au profit d’un mariage civil. Il ne se pratique plus que parmi les sangs purs qui sont très attachés à la tradition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L'Ecrivain
PNJ perturbateur


Féminin Ecrits : 107

MessageSujet: Re: Gazette numero 2 • Il faut vivre à 100 à l'heure Mer 2 Mai - 20:34

ART


Quelques notes de musique



Dans ce monde où tout est contrôlé, où une police de la pensée est instauré, il n’y a heureusement que très peu de moyen pour lutter, pour s’évader du carcan doré ou de chaîne que le gouvernement nous a offert. Il en existe très peu, mais l’art est la clef majeure de cette rébellion, en particulier la musique.


Histoire récente de la musique

Si la censure peut tomber très facilement sur des œuvres tangibles telle la peinture ou la sculpture si les critères observés par l’artiste ne sont pas conformes au règlement draconien, la musique échappe la plupart du temps à l’interdit. Les émotions provoquées par cet art sont différentes selon la personnalité du spectateur : une œuvre créée dans le noir dessein de louer la liberté d’expression pourra très bien être usé pour appuyer les dires d’une nouvelle loi assurant la sécurité des concitoyens. La difficulté de véhiculer des paroles brutes par un concerto est devenue la nouvelle manière de s’exprimer pour les traîtres de la patrie. Promenez vous la nuit dans Londres et vous entendrez un morceau de violon se répéter à l’infini dans les ruelles où seul Voldemort sait ce qu’il s’y trame.

La musique a de tout temps marqué l’histoire et les esprits. Moldus ou sorciers, les compositeurs ont gardés une place de choix dans la mémoire commune. Souvent comparés à des génies rendus foux par leur art, une seule dynastie peut réellement se targuer de posséder cet esprit tordu : les Ashfield.

Des souvenirs passés en do majeurs

Comment évoquer le thème de la musique sans faire un détour sur la grande famille où chaque membre joue d’un instrument différent pour former le plus grand orchestre jamais créé ? Les Ashfield, depuis leur origine lointaine, sont l’élite des musiciens. Tant de rumeurs courent sur leur cas et si peu de certitudes ont été établies ! La splendeur de leur art trouvait autrefois racine dans le majestueux opéra, Notre Dame des Fleurs. Aujourd’hui, plus qu’une bâtisse détruite est située au cœur du Londres sorcier. L’Opéra fut détruit par un incendie meurtrier et malgré les tentatives infructueuses pour étouffer le brasier, on ne sauvera pas Erik Ashfield, mort sur scène.
L’Opéra est désormais un lieu hanté. De nombreuses âmes suicidaires cherchèrent à explorer l’ancienne splendeur de la maison à la clef de Sol, mais nul ne trouva de secrets inavouables dans les vitraux fondus ou dans le regard brisés des statues. Enfin, ceux qui ont découvert la vérité sur un des mystères entretenus par cette famille de légende ne sont plus là pour témoigner… Les Ashfield sont une famille envoûtante, mais ceux n’ayant pas réussis à débusquer le serpent ont payé le prix fort de leur curiosité. Si leur talent est indéniable, restez loin d’eux, c’est un conseil d’ami…


Guide des sorties


Du 18 Décembre 2001 au 24 Avril 2002 :
Au Royal Opera House se tient de 23h à 4h des œuvres uniquement composées par des sorciers. Si l’accès à ce magnifique bâtiment est interdit depuis deux ans aux moldus et nés-moldus, des chef-d’œuvres composés par leurs pairs sont joués de 19h à 23h. Au menu, concerto de Samain, comédie musicale se déroulant dans les couloirs du Ministère… Contactez par hiboux Loriane MacFlurry pour obtenir vos places à l’avances.
Du 1 février 2002 au 1 mai 2002 : Une rétrospective privée et initialement secrète sur l’œuvre des Ashfield se tient au Magic Theater, dans les sous-sols. Un mot de passe est exigé pour l’entrée de cette soirée et le prix est élevé : 15 gallions la place ! De quoi être sûr qu’aucun dissident au gouvernement ne viendra jouer les troubles fêtes.
En Mars 2002 : De nombreuses institutions privées proposent des scènes gratuites où de jeunes musiciens tenteront de décrocher un contrat. Renseignez vous dans votre quartier et allez applaudir les espoirs de la musique !

Bien cordialement,
votre OWL

Syndrome de société : Merthil Snave.



par votre reporter : Arpège.

Les créatures muettes de Merthil Snave s'exposent ce printemps à New Delhi et à Londres. Cocktail glacé en perspective.


Merthil Snave fait partie de ces jeunes artistes de Sang pur dont l’étrange est devenu le véhicule privilégié. Il n’est en effet, pas question pour ce Gallois rustique, dont la forêt est devenue un élément vital au fil des ans, d’adhérer à un art contemporain abscons, pas plus que de pratiquer une quelconque nostalgie de la tradition ancestrale de son pays, dont il avait déjà auparavant dénoncé la dérive co-sanguines des mariages entre cousins ainsi que les aberrations de sang-mêlés. Malgré les pressions politiques de son époque, son univers artistique n’a pas hésité à refouler les rives d’une modernité décadente, s'abstenant de faire moisson aussi bien de la culture pop des mangas japonais moldus que des mondes fantastiques et mythologiques qui ont peuplés son enfance. Il en résulte un syncrétisme dynamique, parfois brutal, mais toujours empreint d’une grande émotion très contrastée.

Les êtres hybrides étranges qui peuplent son œuvre produisent, par leur singularité et leur absence délibérée d’expression, un sentiment de flottement dans l’espace. Ses pseudos humains, métaphores de la dégénérescence d'une nature dans son hybridation nous rappellent à quel point le terme d'humanité est trop largement étendu à des progénitures aberrantes. Le mélange des sangs et ses conséquences sont donc le thème central de cette exposition tant attendue par les amateurs d'art.

Enfants à la posture hiératique, au regard vide ou animaux décharnés, leur autisme énigmatique est le même, comme en souffrance devant un monde décidément incompréhensible, inadapté à leur condition terrible d'horreur de la génétique. Ce temps arrêté, cette mise à distance, crée d’emblée un sentiment de trouble fascination chez l’observateur aussi bien que d'écœurement violent, avec d’autant plus de force que l’œuvre retrouve de façon inconsciente l’impact qu'ont pu susciter certaines grandes créations classiques de la branche artistique pro-sang pur. Pratiquant une même expressivité teintée de maniérisme. Mais Merthil nous renvoie également de façon indéniable à ce peuple des ténèbres qui colonise notre inconscient : pas réellement accompli à la manière des surréalistes mais plutôt en phase avec nos terreurs les plus contemporaines : que notre pureté souveraine puisse être irréversiblement entachée par la laideur d'un sang souillé.

Quant au silence particulier qui hante chacune de ses sculptures hybrides, il est sans concession… A l’image de son exigence technique, artistique et morale : le droit à la parole doit être accordé avec sagesse à ceux qui le méritent et eux seulement : l'hybride, la bête doit être bâillonné.

Au tumulte coloré et dissonant de beaucoup de ses confrères, il préfère un art quasi monochrome où le noir et blanc, ponctués de lustres or ou de platine, s’affrontent dans une dualité assumée : le beau affronte l'atroce, le pur résiste à l'impur : l’esquisse parfaite des relents discordants de notre société. Cet art, cette élégance innée, dénote une maitrise exceptionnelle de la porcelaine et du verre que double une précision architectonique remarquable.

Cette conception personnelle, qui n’a d’autres fonctions que celle de dépeindre nos troublants comportements humains est la revendication parfaite de l’homme dans un monde sans Créateur, sans responsable ultime, où tout le monde est à la fois complice et victime dans le châtiment qui lui a été infligé.

Qui aurait pu croire un jour, qu’un artiste Gallois ferait preuve d’une telle clairvoyance désespérée…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L'Ecrivain
PNJ perturbateur


Féminin Ecrits : 107

MessageSujet: Re: Gazette numero 2 • Il faut vivre à 100 à l'heure Mer 2 Mai - 20:34

CONSEIL DE JEUNES FEMMES


La mode, mois par mois


Les femmes rêves d'êtres admirée pour leur beauté, leur toilette, leur sens de la mode... Pour être sûre de ne pas faire de fashion faux-pas en ce beau moi de Mai 2012, nous vous recommandons de suivre les conseils de Maud Issime. Pour l'aider, sept célèbres demoiselles ont acceptés de poser afin de vous faire découvrir le must !


Vite, on craque pour la tenue pétillante et classe de Mélodie Grey, parfaite tant pour la ville et les virées entre amis que pour les rendez-vous amoureux ! La belle porte ici une robe en crin de licorne signée Diar et une veste en cuir de sombral de chez Chonal. Les bas eux, sont tissés par des vers à soie et sont signé Marc Jocab.


Grandes occasions obligent, il faut avoir une robe du soir dans son placard ! Et ne jamais remettre deux fois la même toilette (à moins de la faire modifier par un grand couturier). Bref. Intéressons nous à la sublime robe en peau de véracrasse arborée ici par la splendide Luna Lovegood ! Le bleu sera sur tout les tapis rouge en Mai. Ici, le bleu roi pétillant souligne le teint de la demoiselle. La création est d'Yves Saint-Lautent.


Pour les chaussures, on aime les Louboutan d'Améthyste Blueberry et leurs jolies semelles rouge qui feront pâlir de jalousie toutes les copines ! ... Non messieurs, les chaussures désirées par votre chère et tendre sont un peu plus bas... Là, voilà... Maintenant, en plus, nous savons qu'Améthyste sait sourire !


Pour le Make-up, on suit tous la belle et terrifiante Bellatrix et on saute sur la collection "Rouge Pur Couture" de Yves Saint-Lautent. Bien sûr, on choisit des tons plus bruns si l'on est brune et un peu plus pâle, plus rosé, si l'on a des cheveux blonds comme ceux de Mélodie Grey. Mais pour les yeux, on saute illico sur l'effet charbonneux de Zara Brown :




Pour orner nos oreilles, on se tourne vers la splendide Madeleine Duras. La séduisante brune porte ici des bijoux en argent et diamant signés Marc Oriin. Relativement discrètes mais élégantes, ces boucles d'oreilles s'accordent à toute les tenues et toutes les occasions.


Enfin, côté tignasse, on se tourne vers les cheveux lisses d'Améthyste Blueberry. Ce mois-ci, les cheveux volent au vent et encadrent les minois, comme un écrin à nos jolies yeux rieurs. On aime la couleur simple et sans chichi, avec de simple reflets. Pour sortir, on tente les fleurs fraîches, pourquoi pas ? Sinon, on suit l'exemple de Katie Bell, et on fait un chignon relevés, agrémenté d'une grande plume :




Comment faut-il déclarer son amour ?



Le timide n’ose pas le déclarer
Le timide bloque et n’a pas d’idée
Le timide aimerait le commun éviter
Le timide voudrait ne pas se faire moquer

Alors amis timide, cet article est pour toi
Pour qu’enfin tu puisses comme il se doit
A ton aimé dire l’amour et tout cela
Que sans cesse tu n’osa pas.


Hier soir, je suis tombé sur un petit cahier. Quel horreur ! J’avais oublié jusqu’à son existence, mais il était bien là sous un amas monstre de poussière et de poils de chat (rha si je le vois celui là, je lui apprendrais à faire ses griffes sur ma petite robe divitia…), perdue entre une chaussette, le cinquième exemplaire du guide du praticien somnembuliste, et un paquet de bavboulle… En clair, c’est en trouvant mon journal intime que j’avais égaré sous une armoire depuis mes 14 ans que m’est venue l’idée de dévoiler tous les secrets de l’art affreux qu’est la déclaration.
Aujourd’hui encore, ce n’ai sans une certaine appréhension que je vais à l’abordage de mes petits capitaines de frégate. On donnerait tout pour un seul de ses regards, une seule seconde près de son épaule pour sentir son parfum…Mais on tremble d’angoisse et l’on passe une nuit blanche à se torturer le crâne en tout sens pour tenter l’approche qui réussira…
Alors moi je tente de vous faire bénéficier d’un poil (de chat) d’expérience, et je dis « Stop ! Aux cernes et mains tremblantes dans mon moment clef ! »
Je me permets –tout d’abord- de faire une dissociation importante entre les hommes et les femmes. Attention, contrairement à ce qu’on pourrait faire au premier abord il faut à tout pris bien savoir à qui on s’adresse. Ainsi la femme adorera la subtilité, la complexité et la description tandis que l’homme préfèrera s’imaginer, la pudeur et l’originalité.



Pour la femme ce qui peut fonctionner :
Mise en situation : Une allure bien soignée, une propreté (surtout buccale) impeccable, un tantinet de patience, une voix douce… et …
  • Les poèmes (le best seller des dragueurs)
    Simples à inventer quand vous utilisez des quatrains et des rimes en [é] mais aussi accessible dans les précédents écrits d’autres sorciers.
    Qu’ils sont gentils ses romantiques ;) :
    - Les recueils d’un cercueil à sa chrysanthème (de miss Hypolite Struthoms)
    - Amour et poésie (de Bertus Van. Dieff)
    - Tout dire et bien plus (de Noemia Poliss)
    Et bien sur …. -> des anonymes qui publient quotidiennement des déclarations dans la chronique : « Emouracheusement votre » de Sorcière Hebdo
  • Le direct et concis avec une fleure, chocolat et un petit mot disant :
    Aucune fleure n’est assez belle pour toi, leur charme peu à peu s’éteint
    Tandis que le tien m’empli de joie un peu plus chaque jour.
  • Le très fanfarons (Il faut la faire rire)
    Comme on le dit si bien, femme qui rit, femme dans son lit… La difficulté est dans cet exercice à ne pas tomber dans le trop lourd et bêta.
  • Préférez, si cela peut vous aidez, le dire en musique. Pour le peu que vous pratiquiez un instrument cela vous rendra que plus séduisant.
  • Étonnement cela marche aussi : le genre je suis inaccessible mais je suis un type bien. Dite-lui vos qualités et avouez aussi vos défauts (cela plait beaucoup la sincérité), mais retenez vous en lui disant que vous cherchez uniquement son amitié.

A éviter :
Mise en situation : Un après repas, une soirée bien arrosée, au milieu d’un tas de monde, un style de défroquer, avec un animal de compagnie (on sait jamais…), quand elle marche la tête baissée et d’un pas rapide. Insister si elle vous dit « non » , l’appelée familièrement ou utiliser des adjectifs possessifs (ma princesse) … et surtout …
  • Envoyez un ami à sa place.
    Pour peu qu’elle craque au final pour lui, et vous aurez tout gagner ! Plus sérieusement, le fait d’envoyer un autre la questionner à votre sujet peut passer pour un test de votre part. Genre une porte de sortie que vous vous réserver au cas où…Ou soit un manque de sérieux dans vos sentiments.
  • La mise devant le fait accompli : En public, écrit en gros dans le ciel le jour de son anniversaire…
  • Avec un sortilège d’amour.
    Il n’a hélas aucun effet sur le long terme. Plusieurs herbologistes se sont penchés sur l’effet des amortensias et ils en sont venus à la conclusion qu’il y aura toujours un jour où vous ne pourrez pas en versant dans son jus de citrouille du matin…
  • Et enfin un cas très particulier et suicidaires :
    La femme déjà prise… Je pense qu’en dire plus sera fortuit. De toute manière si c’est le cas, vous êtes foutus !

Conclusion pour nos amis les hommes :
Ne trembler pas devant une femme, dite vous qu’elle est bien plus fragile que vous au final. Dites vous qu’elle ne sait pas à quel vitesse peut voler un efiliateur ni sur combien de planètes le derniers de Zeptiens peut évoluer dans la dernière version playstation. Et que de toute manière vous avez toutes les chances avec vous. Car après tout, votre propre mère vous le dit si bien : vous êtes le plus beau !



Pour l’homme ce qui peut fonctionner :

Mise en situation : Un allure soignée (maquillage adapté, préférer la robe et faite un effort avec les talons : ces messieurs sont plus grands pour le baiser…), une attitude spontanée… et…

- Du déluré : Il n’y a rien de plus charmeur, que le rire d’une femme. Eviter de vous prendre au sérieux ni de sombrer dans des réflexions profondes au cour d’un dîné. Assumé votre réputation : Oui une femme est bavarde. Mais au moins il n’est pas devant un mur. (Attention à lui laisser quand même un peu de moment « OFF » et préférer boire votre coupe de champamâge…

- L’originalité : Ne tomber surtout pas dans le poème. Dites-vous qu’on lui a déjà fais le coup et qu’il n’aimera pas ça. Préférer lui écrire un petit mot : « Sophia Disman [ ] Amie [ ] Petite amie ? Ou encore : J’ai trois défaut : Je t’aime, Je pense qu’à toi, et j’exagère toujours un peu trop… [Au moins c’est précis, honète et drôle]

- Le défit : Montrer lui que vous n’êtes pas une fille aussi fragile que les autres. Osez lui montrer votre part de masculinité qui est en vous. Après tout, on le sait tous un homme cherche avant tout des copains...

- Mais tout son contraire marche bien aussi : Sa faiblesse. L’homme aime jouer les protecteur et jouer des muscles… Il faut lui faire croire qu’on a absolument besoin de lui pour soulever la tente dans la cour. Que l’on n’a peur de se décoiffer si l’on prend le balais et qu’on préfère prendre sa poudre de cheminette, ou qu’il nous ait impossible de compter le nombre de noises que fait une robe de sorcier en période de soldes...

- L’attirance pure et dure : Une voix sensuelle, un joli déshabillé, un déhanché et une petite musique douce. C’est le chant de la séduction. Le petit secret est de ne pas montrer que ça lui ai précisément destiné… Mais de laisser planer le doute. Pour l’homme aussi le coté inaccessible plait beaucoup…

A éviter :
Mise en situation : La difficulté pour la femme est surtout de savoir faire durer la relation. Il faut éviter de ce montrer trop possessive, ni maternelle et savoir « ralentir les pilles », le flot de parole, le fait de se disperser entre plusieurs activités… Et surtout …

- L’accaparer : L’empêcher de discuter avec ses amis ou d’aller seul jusqu’au comptoir. C’est montrer que vous vous accordez plus d’importance et que lui n’a plus que le choix de vous « subir » toute la soirée.

- Moralisatrice : Ce qu’ils veulent c’est avoir une copine, si c’est pour avoir les même discutions qu’avec leur maman, ils en ont déjà une. Hé puis il l’aime assez pour qu’elle seule les rendent très heureux.

- Les multiples conquête : Notre bel ébène adore jouer des muscles et se mètre en avant, mais il fuit comme un Lépinot devant la compétition. C’est trop de complication et de risque de perdre. Alors si vous hésitez, mesdames décidez vous vite ou soit préférez un elfe de maison pour réparer votre salle de bain…

- La fausse modestie : « Nen je suis pas belle.. » Si c’est pour qu’il vous dise : « Mais si …» Vous aurez gagner. Mais après pour qu’il ne pense pas que vous l’avez fait exprès c’est une autre histoire… Un homme à déjà beaucoup de mal à exprimer ce qu’il pense ou ressent si en plus vous l’obliger à répéter sans cesse des choses qu’il considèrent comme acquises. Alors on peut dire qu’a défaut d’avoir confiance en vous, vous aurez tout perdu.

Conclusion pour nos reines de beauté :
Rester naturelle. Un homme peut aimer tout et son contraire, il suffit de lui faire croire que l’idée vient de lui. Etre une femme bien c’est avant tout être comme lui. Alors s’il suffit de s’asseoir sur un panflack et de regarder le dernier match de quidditch à la tablafiche, moi je signe dès demain mon transfert à Durmstrang !


Comment trouver un travail après Poudlard ?



Fermez les yeux
et souvenez vous…

Il y a plus de mille ans, les sorciers souffraient d'incompréhension et de peur de la part de personnes dépourvues de pouvoirs magiques, nommées moldus. Quatre sorciers exceptionnellement doués décidèrent de fonder une école de magie, permettant d'offrir un refuge aux sorciers persécutés et de léguer leur savoir. Invisible au monde non-magique l’institut Poudlard était née. Durant sept années d’apprentissages, chaque sorcier et sorcière apprend les incantations, la variété et l’utilisation de plantes nécessaires à la pratique magique ainsi que l’histoire et les us et coutumes de ses ancêtres. L’on peut noter que quelques changements ont été opérés ses dernières années ainsi la Défense Contre les Forces du Mal à vue son enseignement se diriger vers les moldus et autres créatures magiques désormais ennemis de l’état tel que les centaures …

Tous les élèves passent des examens généraux à chaque fin d'année, mais les examens de fin de 5e et 7e année sont les plus importants, car ils conditionnent les choix de poursuite d'études et de formation professionnelle. Il s'agit d'examens classiques menés par l'Académie des examinateurs magiques du Ministère de la Magie.
· Le « Brevet Universel de Sorcellerie Élémentaire » (BUSE) est le premier examen important passé en fin de 5e année. Cet examen se compose de plusieurs évaluations passées dans chaque matière étudiée depuis la 1re année. Leurs résultats sont essentiels pour la poursuite des études, car ce sont eux qui déterminent les cours que les jeunes sorciers pourront suivre en 6e et 7e années.
· L' « Accumulation de Sorcellerie Particulièrement Intensive et Contraignante » (ASPIC) est l’examen le plus importants subis par les élèves de Poudlard, en fin de 7e et dernière année. Les résultats des ASPIC sont essentiels pour pouvoir entrer dans le monde du travail des sorciers, car ce sont eux qui déterminent le type de profession que pourront suivre les élèves.
Les étudiants de Poudlard reçoivent des conseils d'orientation de la part de leurs directeurs ou directrices de maison lors de l'année de passage de leurs B.U.S.E., quelques semaines avant leurs examens. Cela doit les aider à déterminer les sujets sur lesquels ils devront se concentrer pour obtenir les B.U.S.E. et les A.S.P.I.C. adéquats afin d'atteindre leurs ambitions professionnelles.

Avancez un pas en avant
et plonger dans l’inconnu…

Votre scolarité s’achève donc lord de votre dix-septième année et c’est le cœur emplis d’espoir et l’esprit de rêves que vous sortez de chez vous, votre précieux Existum Sorcelis sous le bras… Votre tante marge à toujours dis que vous étiez un homme d’action fait pour travailler au ministère. Mais les responsabilités ça vous épuise et vous n’arrêtez pas de vous rappelez les petites soirées animés que vous organisez dans votre salle commune autour de quelques cocktails de votre composition. Les éclats de rire raisonnent encore à vos oreilles et tout le monde aimais goûter ce qui sortait de votre imagination…
Vous hésitez, planter devant la fontaine de l’atrium, vous ne vous sentez pas prêt à passer le cap ?
Et si Voldemort tombait sous votre charme et ne voulait plus que vous vous éloignez de lui ? Vous pourriez dire adieu à vos petits cocktails et éclats de rire… Ou bien est-ce des rires démoniaques que vous entendez encore à travers les chambres fortes de ste mangouste ? Pauvre petits mortels qui sans l’apaisement de vos cocktails maison se serait arracher les membres à force de tirer sur leurs chaînes…
Vous tentez de relâchez la pression. La première chose à faire et d’aller boire un coup au chaudron baveur. Lieu idéal de rencontre et d’apaisement.
Le goût milieux de la bierreaubeure coule déjà dans votre gorge, diffusent une douce caresse sur votre coup et décrispant déjà les épaules vous êtes plus détendu. Un petit vieillard au sourire doux vous regardera de ses yeux malicieux. Des petits nouveau de votre genre, ils les connaît bien… Il en a vu beaucoup pleurer d’angoisse en réclament leur maman, mais vous semblez plus fort que les autres… Vous êtes déjà un « petit homme » et attirez à vous les regards curieux de la clientèle. L’on vous trouve jeune et beau, d’autre son surprit par votre force mentale et la détermination dont vous sembler faire preuve à votre regard solennel. Et l’un deux viendra vous parlez pour savoir qui se cache derrière un tel calme énigmatique. Perdu dans votre débat intérieur vous répondez sans épanchement à chacune de ses questions et ne remarquez même pas qu’il s’agit d’un membre du ministère. Votre douceur et détermination le charme aussitôt, il décidera de vous parrainez et de vous faire entrez au ministère par la « petite porte ». Ainsi non comptant d’avoir un poste d’action et qui nécessite des déplacements à travers le monde, vous pouvez continuer de rire et de préparer vos petits cocktails favoris. Qui aurait dis que les hommes du pouvoir aimaient tant faire leur réunion autour d’un ver de whisky purfeu ?

Il a trouvé ça voix par la « petite porte ». C’est votre première leçon de vie. Dans le monde du travail nul n’est ici par hasard. Il faut du temps pour emprunter des voix « écartés » de son objectif et laisser libre cour à l’imprévu. Comme lui, lier contact avec le monde qui vous entoure et vous verrez une multitudes de possibilités vous ouvrir les bras. Certes vos aptitudes seront déterminantes pour votre avenir, mais il y a bien d’autres manières de les démontrés que votre si « vide » Existum Sorcelis.

Une expérience ne s’invente pas ! Elle se crée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L'Ecrivain
PNJ perturbateur


Féminin Ecrits : 107

MessageSujet: Re: Gazette numero 2 • Il faut vivre à 100 à l'heure Mer 2 Mai - 20:35

JEUX


Mots croisés



Et voilà la fin de la gazette ! Mais avant de se quitter, on va jouer un peu avec les mots-croisés de Miss Kart-Ajoué. Les réponses sont à envoyer par hiboux. N'oubliez pas que vous pouvez gagner un joli prix si vous obtenez au moins un score de 18/22



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L'Ecrivain
PNJ perturbateur


Féminin Ecrits : 107

MessageSujet: Re: Gazette numero 2 • Il faut vivre à 100 à l'heure Mer 2 Mai - 20:35

LE MOT DE LA FIN


Les journalistes



Ce sont nos chers journalistes ! Sans eux la gazette n’existerait pas, donc il faut les remercier et les féliciter de participer à cette grande aventure ! N’hésitez pas à les contacter et les commenter aux sujets leurs articles :)
Veuillez passer votre baguette sur le nom du journaliste.


Red Queen (mise en page, édito et L’institution matrimonial au sein du monde magique )
Ania Dunyasha

Euphorisia (Zoom sur, Mots croisés, La mode, mois par mois et Quelques Êtres Magiques... )
Améthyste E. Blueberry

Madame Irma (Les 10 Personnes qui ont fait le buzz )
Jin Chang

Ombe Winterfall-Longfoot (Quelques notes de musique & Interview : les non-sorciers face aux réformes )
Sally A. Prewett

Arpège (Syndrome de société. )
Fauve V. Ashfield

Pepsy (Comment trouver un travail après Poudlard ? & Comment faut-il déclarer son amour ?)
Lena Tolman



une idée de : Alec J. Easton
codage & images des articles : Ania Dunyasha
code présentation des journalistes par : Loumina

Contactez la gazette



Vous désirez contacter la gazette ? Cela est très simple, vous pouvez envoyer un m.potter à Ania Dunyasha, la rédactrice en chef auto-proclamée de la gazette du sorcier ? Qu’est-ce que je prend comme type de courrier ? Et bien je prends tout. Si vous désirez écrire une lettre d’amour à mon égard ou à l’égard de qui que ce soit, que vous avez besoin de conseil en amour ou à la chasse à la chocogrenouille ou encore que vous voulez laisser une petite annonce, n’hésitez pas à envoyer un petit m.potter. J’aime beaucoup les messages, surtout quand vous me vouez un culte ! Participez à la gazette à votre manière, donc n’hésitez surtout pas !

Devenir journaliste



La gazette est sans cesse en train de recruter de nouveaux journalistes ! Qu’est-ce qu’être un journaliste ? Etre journaliste revient à écrire un article par mois sur le sujet de votre choix, cela doit simplement toucher le forum ou bien le monde d’Harry Potter. Comme vous avez pu le voir dans cette première gazette, les sujets sont très variés et vous écrivez à la longueur que vous décidez. Cependant, si vous ne pouvez pas écrire lors d’un mois et bien cela est tant pis pour vous ! Nous n’allons pas vous courir après pour que vous faites votre article. Vous êtes donc relativement libre. En plus, pour finir, vous gagnez 20 dragés suprises par article proposés ! Cela vous intéresse ? Ceci est alors parfaitement, parfait, pour postuler c'est par ici !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Gazette numero 2 • Il faut vivre à 100 à l'heure

Revenir en haut Aller en bas

Gazette numero 2 • Il faut vivre à 100 à l'heure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Il faut vivre.
» Elias | Il ne suffit pas d'exister, il faut vivre.
» Brooke Lilah Johansen ♣ il faut vivre pour ne pas mourir
» « Faut pas rater sa vie, faut vivre même si elle l'est » Pv : Dark Malabar.
» lili - si le passé ne s'oublie pas, c'est le présent qu'il faut vivre et l'avenir qu'il faut construire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Silencio :: Ministère :: La gazette du sorcier-