RSS
RSS



Partagez| .

Antigone L. Selwyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Antigone L. Selwyn Mer 24 Juil - 23:07

Antigone Lara Selwyn

« L’enfance est un couteau planté dans la gorge. »


Toutes mes salutations à vous, je me présente, Antigone Lara Selwyn. Je suis âgée de 20. Je suis un(e) sorcière de sang pur. Mon statut est actuellement de niveau 3 et je suis fière de dire que je suis une activiste anti-voldemort.. Je gagne ma vie en étant contrebandière. Je faisais partie des serpentards et mon avatar est incarné par Kathie Mcgrath. Si je devais vous donner quelques unes de mes qualités et défaut, ce seraient ceux-ci que je citerai . Ma plus grande crainte ? Et bien la dernière fois que j'ai rencontré un épouventard il s'est transformé en mon double …Si vous voulez une réponse plus précise, payez-moi une analyse.. Vous voulez en savoir plus sur moi ? Et bien pour ça, vous allez devoir lire la suite !


RACONTENOUSTONHISTOIRE

« Antigone. Est-ce que tu pleures ? Si tu pleures, ne sèche pas tes larmes car que je ne sèche pas les miennes. L’enfance est un couteau planté dans la gorge et tu as su le retirer. A présent, il faut réapprendre à avaler sa salive. C’est un geste parfois très courageux. Avaler sa salive. »

Petite Antigone, tu regardes tes mains avec une telle intensité. A peine si l’image jaunie daigne nous gratifier du moindre mouvement. Est-il possible qu’à travers la candeur diaphane de tes petits doigts potelés, tu perçoives déjà l’écarlate du crime ? De graciles boucles brunes encadrent un visage déjà volontaire. Tu es un jeune fauve, toute de regards brûlants, de genoux écorchés. Derrière toi, le jardin du manoir familial, le Loch’ Ness ensuite. J’entends parfois ton rire courir sur la lande. Car c’est bien là ta vraie nature, de rire aux éclats, d’aimer et d’être aimée, d’être libre, d’être heureuse. Bien servie par l’existence, tu aurais été un pinson Antigone. Tu es mal tombée. Ainsi, nous pouvons encore te laisser quelques années de répit. Profite de Nessie et de St Augustus. L’hiver s’en vient. Regarde.

« Serpentard ! ». Tu sens le poids de ta lignée peser sur tes maigres épaules. Tu imaginais, sans doute, que l’anxiété qui te travaille depuis ta montée dans le Poudlard Express allait s’évanouir. Chose que tu as tentée de ne pas faire pendant tout le trajet qui te séparait du Choixpeau. Tu as intégré qu’il valait mieux aller chez les verts et argents, que l’honneur de la famille en dépendait. Pourtant, le soir venu, tu te demandes comment serait ta vie si tu allais ailleurs. Première lâcheté. Accepter. Ne pas te défaire du carcan qui se referme déjà. Rien n’y fait, tu es hébétée. Une étreinte glacée t’étouffe. C’est le sourire flamboyant d’Acturus , ton frère, ton propre sang. C’est le hochement de tête suffisant de tes cousins. C’est la lettre de ta mère, froide et protocolaire que tu ne manqueras pas de recevoir. Ce sont tous ces applaudissements. C’est le regard dégoûté des gryffondors – de Potter peut être. Tu as envie d’éclater en sanglot, assise là sous la protection du Choixpeau. Tu tentes de ravaler ta salive en maudissant ta faiblesse. « Sois fière ». Tu te le répètes comme un mantra., tout en rejoignant ta place. Pas de surprise chez les Selwyn. Tous de fiers serpentards. Comme dirait Pangloss « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes ».

Chaque année, ta colère grandit. Envers Saint Potter d’abord. Ce n’est pas une question de sang, de fréquentation, d’allégeance. Tu es au-dessus de cela. Tu le hais pour les choix qu’il n’a pas à faire. Pour les petites compromissions auxquelles il ne se pliera jamais. Parce qu’il est l’Elu et toi une pauvre fille d’ex-Mangemort. Tu aurais préféré que ta conscience te laisse tranquille. Pouvoir mépriser tranquillement les Sang-de-Bourbe. Tu aurais aimé connaître toi aussi l’éclosion de l’horreur et du meurtre, celle que tu pressens comme des éclats de gel dans les yeux de certain de tes condisciples. Non, ce qui éclot en toi, c’est une petite boule de rage. Si froide, si tenue que cela pourrait bien être ton cœur. C’est un crachat que tu remâche pour l’humanité. Tu feins de soupirer avec Pansy, tu feins de partager le remugle de peur et d’excitation que dégage Drago quand il parle du « Seigneur des Ténèbres ». Devenue coucou dans ton propre nid, tu dissimules tes doutes. Quatrième année. Le retour du plus grand scélérat de toute l’histoire de l’humanité. Tu penses que cette dernière a atteint son propre point Godwin. Plus de retour en arrière possible. Tu as vu le cadavre de Cédric étendu sur le sol. Derrière toi, on ricane un peu. C’est pour le style. Tu as envie de vomir. La mort est certes impressionnante, mais ce qui te révulse le plus c’est sans doute la collision des termes serpentards et mages noirs dan l’esprit de tes camarades. Tu te questionnes. Acturus a disparu l’année précédente. Tu fait semblant. Se faire oublier. Se rendre insignifiante. Etre oubliée de la Grande Histoire.

Tu retrouves les bords du Loch Ness avec une certaine mélancolie. Le manoir est vide. Ton père est en déplacement. Ta mère ne dort plus. Elle se met du rouge sur les joues pour se donner meilleur teint. C’est du sang. Elle te parle de ton futur mariage avec un lointain cousin. Elle s’enthousiasme pour tes futurs enfants. Tu te demandes à quel moment ses amies et elles vont vérifier tes dents pour conclure de ta bonne santé. Tu te sens salie. Elles ne parlent que du retour du Lord Noir- de notre pureté enfin retrouvée. Tu as envie de fuir. Tu ne veux pas te laisser avilir comme du bétail. Tu n’es pas une pouliche à qui on laissera le soin d’élever des enfants à endoctriner. Alors tu serres les lèvres afin qu’elles ne forment plus qu’une ligne très mince. C’est celle de ta dignité. Après tout, quand on nous a tout enlevé, c’est tout ce qui nous reste. Si tu pouvais parler, le monde s’anéantirait. Le soir, tu pries pour que l’on te force pas à faire un choix. Qu’on ne te forcera pas à dire non. Que l’on ne te force pas à céder. Et tu gardes ton crachat . Bétail. Ordure.

Les murs de ta salle commune ne te sont plus si familiers. Ils sentent l’holocauste. C’est ta sixième année. Tu erres la nuit car tu ne trouves plus le sommeil. Tu échappes à la surveillance des préfets, des professeurs. Passe des soirées entières cachée dans la bibliothèque. Tu restes enfermée dans la salle sur demande pendant des heures. Il te faut fuir ou être asservie. Et pour fuir, autant revêtir une autre forme. Tu t’entraînes chaque jour. Tu t’endors pendant les examens. Chaque soir la douleur est un peu plus grande. C’est sans doute au cours de l’une de tes séances qu’elle t’est apparue. Personne n’a vraiment su qui elle était. Ces histoires là demeurent secrètes. Elle n’appartenait pas à notre maison, elle n’était pas de Sang Pur. C’était une fille. Trois obstacles que tu as su dépasser. Dis –moi Antigone, ma sœur, est-ce que tu souris ? Si tu souris ne retiens pas ton rire, car je ne retiens pas le mien. C’est le rire de la colère. C’est un loup rouge qui dévore le ciel.

Fin de la septième année. Les rangs de serpentards quittent la Grande Salle. Si tu pars, autant accepter la marque des ténèbres. Autant suivre l’exemple des autres, Tu les quittes. Arrache ton blason de ta robe, enlève ta cravate. Te voilà sans identité. Au jour de la bataille, tu ne seras plus marquée par le soupçon. Potter a fuit. Ne reste que le sang et la ruine. L’enfance est un couteau planté dans la gorge. Tu as su le retirer. Sers t-en,.
Tue. Egorge. Verse le sang sans te soucier de sa couleur de son innocence. Pour faire parler : FRAPPE. Pour faire avancer ta cause : COGNE ! Pour faire parler la fille : Fracasse la mère. Pour faire parler la mère Tue sa fille, tue son fils. Perds ta raison. Ne crains rien. Pas de dieux. Que des hommes, que des hommes !

Antigone, ma sœur. Tiens tes promesses comme on retient le bras d’un frère. D’ici naisse les guerres. Je suis le sémaphore des lèvres closes par le marbre froid.
Ecoute.
Je dépose à tes pieds les sables de l’ignorance. Ils sont pères de toutes misères ; la souillure sous les cercueils de plomb, c’est l’écarlate de mes jours, des écumes d’incendies.
Pourriture, pourriture.
Griffe, Mords, Coupe, chair de mes chaînes, carcan de mes os. Puisque la raison des hommes n’est qu’éclat de verre, puisqu’on me dit : « oublie Electre, oublie », puisque la ruine s’en vient et qu’on veut jeter ton histoire au feu, je cracherai –terreur, terreur- Mains rouges, Face noire sous le soleil.
Entends.
Nous les en empêcherons !
A votre sang versé, je donne en holocauste mes espoirs égarés.
Ma force vitrifiée par les haines. De la poussière et des cendres. Ce sont tous ces petits caillots d’hier qui pèsent dans mes poches / de la rancœur qui oxydent mes veines.
Tombe le monde, tombe les promesses.
Sœur, frère, père.
Dormiront dans leur tombe.
Puisque tout est abîmé, éclaté, je ne respecterai ni serment, ni loi au jour de ton départ.

Le reste n’a que peu d’importance. Exilée, sans accroche, tu as vécu un certain temps dans la forêt interdite. Tes dons en métamorphose ont potentialisé tes chances de survie. Puis tu pars. Tu traînes de port en port. Te fais une place dans le marché juteux des receleurs de sortilèges. Tu es bien décidée à passer à l’action. Londres n’attend plus que ton grand feu d’artifice.


DERRIÈRETONPETITÉCRAN

Okay, okay les peoples, peut être que vous ne me connaissez par irl, mais ig je suis une célébrité ! Et oui je suis Antigone ! Vous n'y croyez pas que je sois venu ici, hein ? Pour cela vous devez remercier Best Rpg. Sinon que dois-je vous dire ? Du haut de mes 24, je pense que le forum est indubitablement sympathique. Est-ce que j'ai un autre compte compte ? Et bien je n’en ai pas. Si j'accepte que le lutin de cournouaille me lance des défis ? oui . Et vu que je suis une superstar j'ai l'honneur de vous annoncez que je suis fort aise d’être en votre compagnie.


icône :
avatar :
titre de la musique :



Dernière édition par Antigone L. Selwyn le Jeu 25 Juil - 12:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Merida A. Tsar


Féminin Ecrits : 102

Are you curious?!
Relationships:
All you need to know:
Absence:

MessageSujet: Re: Antigone L. Selwyn Jeu 25 Juil - 10:06


BIENVENUEEEEEEE ANTIGONEEEEEEE!!!

L’enfer peut prendre un goût de paradis dans des bras chaleureux !


Tu as DEUX SEMAINES pour faire ta fiche, si tu as besoin d'un DELAI supplémentaire, n'hésite pas à contacter le staff ou à simplement poster à la suite! Tant que tu nous donnes des nouvelles, on se montrera patient Entre temps, nous t'invitons à te rendre sur LA CHAT BOX ou encore dans le FLOOD et les JEUX. pour faire plus ample connaissance avec les membres :) N'hésite surtout pas à poser la moindre question ou bien demander de l'aide si besoin ! Tout le staff te souhaite bon courage ! Crie au secours si tu as besoin d’encouragements de nos groupies ou de conseils ♥️






Does not seek to know
If I am the wolf or Red Riding Hood
Because anyway,
In the story,
They are both murderers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Antigone L. Selwyn Jeu 25 Juil - 12:21

Merci ! la fiche est je pense terminée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Antigone L. Selwyn Ven 26 Juil - 17:30

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew B. Romanov
Administrateur
Résister pour mieux espérer...


Féminin Ecrits : 453

MessageSujet: Re: Antigone L. Selwyn Ven 26 Juil - 21:31

Bienvenue parmi nous!

Premièrement : Wouaw! J'adore ton style d'écriture! C'est très différent de ce que l'on voit ordinairement et j'aime beaucoup!

Deuxièmement, je tiens à personnellement m'excuser pour le temps de réaction, vive l'été! \o/ J'espère que tu ne nous en veux pas trop.

Avant de pouvoir te valider, j'ai une question pour toi. Ton talent de métamorphose, parles-tu ici d'un don d'animagus? Car si oui, il faudrait faire une demande de don, avant de pouvoir valider ta présentation! Si non, juste expliquer ce que tu veux dire ici, et je te valide rapidement ;)


always in my thoughts
HEAR MY HEART BURST AGAIN

.ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Antigone L. Selwyn Ven 26 Juil - 22:29

Je vais faire une demande de don dans ce cas ! Et merci pour tout. Tu me flattes !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hayley J. Prescott
Administratrice
La fin justifie les moyens, enfin on fait comme si...


Féminin Ecrits : 728

MessageSujet: Re: Antigone L. Selwyn Jeu 1 Aoû - 7:52

Bienvenueeeeeeeeeeeeeeeeee officiellement ♥️ Oui oui je débarque mais avec les vacances, j'étais pas là pour faire mon boulot d'admin et accueillir les petits nouveaux, allez-y fouettez-moi Entre nous, ma Hay drague un vrai psychopathe donc... Sinon, concernant ta demande de don, je te propose de la poster Iciiiii que l'on puisse tous la voir et ainsi te donner notre avis le plus rapidement possible pour te valider calin5


Je ne rp pas. Je suis admin.


Little woman but great girl.
On n'est pas homme si on n'est pas libre et pas libre si on ne jouit pas de sa liberté, si on ne s'en sert pas, pour décider, se constituer, puis lutter pour se garder et pour grandir.
mapydew.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Antigone L. Selwyn

Revenir en haut Aller en bas

Antigone L. Selwyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Antigone est contagieuse [PV Annaelle]
» Antigone c'est juste une meuf frustrée d'pas avoir joué aux châteaux d'sable étant gosse
» Curriculum Vitae - Isobel Catharina Selwyn
» Selwyn
» LYS SELWYN. (03/01)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Silencio :: Ministère :: Les non rp's-