RSS
RSS



Partagez| .

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Beedle le Barde
J'apporte les messages


Masculin Ecrits : 578

MessageSujet: Contexte Sam 11 Mai - 21:23

Contexte


« Chapitre I : La fin d’une ère, le début d’une autre… »



Un petit homme rondouillard se laisse tomber dans un vieux fauteuil usé, il est tellement lasse. Il a les traits tirés de ceux qui ne dorment pas assez et qui s'angoissent trop. Il peste souvent contre ces c*ns qui lui servent de supérieurs en maudissant son stupide niveau 2 qui fait que jamais, il n'obtiendra un meilleur poste que celui qu’il occupe depuis maintenant 4 ans. Avant, il était un employé apprécié et promis à un bel avenir mais maintenant, c'est terminé. Il est fatigué et son seul réconfort, il le puise dans un verre de whisky pur feu. Avant, il avait une femme et deux magnifiques petites filles mais elles sont parties depuis deux ans, quand son ex a compris que c'était un homme sans avenir alors que lui, à l'époque, se rassurait en se disant que ça s’arrangerait, que la Résistance vaincrait. Depuis, il a perdu ses illusions, ses ambitions, ses rêves et il est devenu un pauvre type qui attend avec impatience la fin de la journée pour s'installer dans son fauteuil, savourer son whisky avant de s'endormir en imaginant qu'il est un héros. Mais aujourd'hui, un article du Chicaneur retient son attention et il se demande pourquoi il continue à lire ce journal. Il sait que son contenu est souvent trompeur mais pourtant, il sent l’excitation monter tandis que le titre racoleur l'intrigue.

[Mai 1998

J’entends le bruit des combats… J’entends les cris… J’entends les corps tombés… J’entends les pleurs de ceux qui pleurent leurs morts… J’entends les cris de rage de ceux qui veulent venger l’être perdu… Et puis, je n’entends plus rien sauf le silence, pesant, immobile… Et enfin, j’entends la rumeur enfler : « Harry Potter a lâchement abandonné le combat ! » Et finalement, c’est mon rire démentiel que j’entends…

Je me souviens de la mine stupéfaite de ces élèves, professeurs, membres de l’ODP qui tous étaient venus soutenir le héros dans le combat final. Je me souviens des murs en ruines de l’école après cette bataille sanglante et les corps, tous ces corps sans vie. Ils ne voulaient pas croire que celui en qui ils avaient cru assez fort pour lui confier leurs vies avaient fui devant le mal incarné. Moi je riais gagné par la folie de mon âme pervertie. Oui je riais parce que j’avais choisi de me terrer et de choisir le camp des vainqueurs, d’être de ceux qui paradent et humilient les perdants. Cela était tellement jouissif…

Aujourd’hui ? Je ne suis qu’un minable fonctionnaire rabaissé par ses supérieurs, un peu comme toi qui me lis car je le sais que peu ont trouvé leur place. Ils m’ont reproché de ne pas avoir été dans le cercle de ceux qui ont porté le coup fatal. Mais moi je sais ce qu’ils cachent. Je l’ai vu parmi toutes ces âmes retenues ici bas par le poids de leurs regrets, de leurs remords. Harry Potter est mort… tué ce jour de mai de la main même de Voldemort. Notre cher Ministre nous a menti et manipulé pour briser la foi en nous, la foi en une fin heureuse. Il nous a fait rêvé en nous promettant de nous permettre à tous de nous concrétiser. Mais il est temps de savoir, savoir que nos dirigeants sont pervertis et prêts à tout pour nous asservir.

J’étais un lâche qui riait... Je suis maintenant un homme qui pleure... Je serai demain un adulte qui combat pour tout changer.]

L'homme lit avidement ces quelques lignes et l'espace d'un instant, il songe que cela aurait pu être lui, qu’il pourrait imiter cet homme. Il laisse l'alcool l’enivrer et il s'imagine déguisé en super héros et pourfendant ceux qui sont l’infamie de ce monde. Il imagine qu'il tord le cou de ce Luka Lestrange qui méprise la vie des autres avec autant de superbe que c'en est irritant. Je songe à cette fille du troisième étage que je trouve si jolie et j'imagine qu'elle me remerciera d'un tendre baiser de l'avoir sauvée de cet homme tyrannique. Un sourire léger aux lèvres et le cœur adouci par cette note d'espoir, il s'endort. Non l'espoir n'a pas encore entièrement disparu. Lorsque Harry Potter a ‘’fui’’ il y a quatre ans, ses espérances ne se sont pas éteintes tout de suite. Il a cru les paroles rassurantes du nouveau Ministre de la Magie, son beau discours sur l’égalité de ceux qui le reconnaîtraient comme Maître Suprême. Pendant, deux années, il a continué d’espérer une promotion ou un renversement du pouvoir mais rien n’est venu. Alors, il a baissé les bras et perdu espoir. Il n’a pas voulu croire les mensonges de l’ODP. Le héros serait mort de la main même de Voldemort. Au fond, tous mentent...


gif : Tumblr
titre de la musique : Say my name • Within Temptation



Dernière édition par Beedle le Barde le Dim 12 Mai - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Beedle le Barde
J'apporte les messages


Masculin Ecrits : 578

MessageSujet: Re: Contexte Sam 11 Mai - 21:24

Contexte²


« Chapitre II : Le pouvoir se construit sur des illusions brisées… »



Que reste-t-il de cette lueur entraperçue la veille quant au réveil, le monde autour est toujours le même. Il met cet affreux costume marron qu’il traîne depuis de trop nombreux mois. Usée, sa tenue ne le met plus en valeur, au contraire, cela le boudine. D’ordinaire, il prend son temps pour aller au Ministère, comme si cela allait rendre la tâche plus aisée. Mais aujourd’hui, il est pressé, pressé de voir les visages de ces larbins de Voldemort car il se doute qu’ils ont lu les articles. Il croise des visages souriants et il pense que ceux-ci sont des révoltés qui s’affichent mais il reconnaît ce groupe de loups garous. Eux aussi semblent heureux. Non le monde n’a pas été ébranlé par cet article poignant de vérité. Les rues de Londres sont toujours aussi insécurisantes et peuplées de ces créatures de la nuit qui autrefois se terraient. Oui leur condition est meilleure mais leur cruauté aussi. Cela le fait frissonner comme chaque fois. Il entre dans le Ministère et alors il comprend pourquoi personne ne semble nerveux. La Gazette des Sorciers a mis en avant un démenti officiel. Sur le même ton que l’article de la veille, ils vantent cette fois les mérites du système. Il se rapetisse sur lui, ses illusions à nouveau brisées.

[La diffamation est un crime au sens de l’article 167 § 3 de notre législation. Ce délit entraîne des peines allant de la mise en garde à l’amande administrative ou, dans des cas graves, pouvant mener à l’emprisonnement. Toute personne surprise en train de colporter ces propos diffamatoires sera appréhendée et jugée.

Après ce rappel de la Loi, nous allons vous transmettre la réponse de notre Ministre, Lord Voldemort, à ces accusations offensantes.

Ce témoignage, dont la crédibilité peut être sérieusement mise en doute, porte atteinte à notre gouvernement de manière sévère en remettant en cause tous ses fondements ainsi que le travail entrepris par notre ministère afin de rétablir une certaine stabilité dans notre pays. Les idées anarchiques véhiculées par toute une génération ont mené notre patrie au bord du gouffre et si les mesures prises peuvent paraître vexatoires, il était nécessaire d’adopter des mesures drastiques pour ne pas nous faire dévorer par des ennemis extérieurs. Tous ici nous avons un même objectif : permettre à l’Angleterre de retrouver sa gloire d’antan.

Les nés moldus sont un fléau qui bouleverse l’équilibre monétaire de notre patrie. Les frais engendrés pour leur permettre d’avoir accès au même enseignement que les jeunes élèves de Poudlard étant nés dans une famille sorcière sont faramineux. De même, ils présentent un danger pour notre système car leur contact avec les moldus restent en général nombreux et il est arrivé à de multiples reprises que le secret leur échappe. Finalement, leur manque de connaissance de la magie ralentit la progression et l’apprentissage de nos étudiants dans leur apprentissage.

De même, l’intégration des créatures magiques dans notre système répond à un besoin existentiel de les reconnaître comme des parties intégrantes de notre société. Cela a pour mission non pas d’accentuer le danger dans les rues de notre pays mais bien de le diminuer en ayant un contrôle sur leurs actions. Nous voulions, de ce fait, leur accorder une place parmi nous et ainsi éviter qu’ils ne perpétuent des meurtres en représailles. De nombreux faits de ce genre ont été constatés par le passé et le nombre d’agression a diminué de manière visible depuis lors.

La fermeture des frontières était une nécessité car les puissances étrangères prévoyaient de nous envahir et de nous mettre à genoux devant eux. Certes, cette mesure était extrême, je le reconnais. C’est pour cette raison que je vous annonce qu’une alliance a pu être trouvée avec la Russie. Un échange scolaire est d’ores et déjà prévu à la rentrée prochaine. Nous prévoyons ensuite de rétablir des rapports cordiaux avec la France, les USA,…

Concernant, Harry Potter, une enquête est en cours afin de déterminer s’il est toujours envie. D’après nos derniers renseignements, il serait décédé mais les causes de la mort restent floues. Certains parlent qu’il se serait suicidé écrasé par la honte d’avoir lâchement fui et submergé par le remord des crimes qu’il a ensuite commis pour bouleverser la quiétude publique. On dit aussi que certaines de ses victimes se seraient vengées. La vérité sera trouvée et justice rendue…

Nous comprendrions que vous ayez de nombreuses questions. Vous pourrez nous les adresser par voix écrite en contactant la délégation ministérielle.]

L’homme qui ce matin semblait revivre se laisse à nouveau tomber dans son fauteuil démoralisé. Son regard se pose sur une petite feuille de papier qu’il jette négligemment. A quoi bon lire quand il n’y apprend rien d’autres que ces éternels discours qu’on lui rabâche toute la journée : « Voldemort est bon et magnanime, il a donné un emploi à ce pauvre né moldu » ; « Pourquoi ces nés moldus se révoltent-ils ? Ils n’ont pas une grande place dans notre monde. Ils devraient remercier le Seigneur des Ténèbres de leur laisser une opportunité de devenir meilleurs » ; « Voldemort nous a aidé à trouver notre place dans la société. Avant nous les créatures étions rejetées » ; « Potter était un lâche, il a abandonné tout le monde » ; « Poudlard a enfin retrouvé un semblant d’ordre grâce aux gardiens de la moralité et de l’idéologie, grâce aux Siffleurs ». Non, il ne veut plus rien savoir de ce monde. Il travaille pour se loger dans ce taudis, manger et boire ce whisky qui l’aide à oublier. Il ferme les yeux quand des milliers de bouts de papier se répandent dans son logement. Il en attrape un surpris et ses yeux s’agrandissent sous l’étonnement et la sensation de ne plus être un être insignifiant mais d’être redevenu quelqu’un.

gif : Tumblr
titre de la musique : Breaking the habit • Linking Park



Dernière édition par Beedle le Barde le Dim 12 Mai - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Beedle le Barde
J'apporte les messages


Masculin Ecrits : 578

MessageSujet: Re: Contexte Sam 11 Mai - 21:24

Contexte³


« Chapitre III : La tyrannie meurt quand l’espoir flambe dans les regards… »



Un petit homme rondouillard sort discrètement de chez lui vêtu d’un jogging moldu. Il se mêle à la foule de personnes qui chaque matin courent pour évacuer le stress, pour rester en forme. Il ne se ménage pas et dans sa tête résonne une musique divine : « Tu n’es plus seul mon vieux alors remets-toi en forme puis tu feras ton devoir. » Il repense à cette voix féminine qui a su lui insuffler un peu d’énergie quand il désespérait. Il sait que Harry Potter a été assassiné lâchement et qu’on refusé à un peuple de pleurer son héros perdu. Il sait que Voldemort ne fait que semblant d’offrir de l’espoir et des libertés quand il est prêt à sacrifier des milliers d’innocents. Il sait tout sur ce monde où tout n’est qu’illusion et fort de ce savoir, il a choisi de ne plus subir. Il rentre chez lui et passe ce somptueux costume noir offert par sa nouvelle ‘’amie ‘’. Il se dirige vers le bureau bien décidé à briller, à mentir et jouer le jeu. Il doit progresser, non plus pour récupérer sa femme ou ses enfants, non plus car il veut être apprécié dans son travail mais pour la seule raison qu’il doit avoir accès aux informations. Pourquoi ? Car l’Offensive et l’ODP comptent sur lui. Il ne sait pas encore quel camp il rejoindra, celui des actions extrêmes ou celui des actions modérées mais il est sûr d’une chose, il se battra et la nouvelle alliance de ces deux là risquent de relancer le combat. Il sourit mais son visage se fige de stupeur. Le Ministère est en flammes. Il voit les corps calcinés de ceux qui entretenaient le règne de la Terreur. Il ne reste qu’un tas de ruines de ce bâtiment prestigieux. Le feu a tout détruit.

Il y a maintenant quinze minuscules jours que la Ministère s’est envolé en fumée. D’autres lieux comme les locaux de la Gazette du Sorcier, le hall de Gringotts ou différents lieux reconnus pour abriter des Mangemorts ont vu leurs édifices s’effondrer sous la caresse des flammes. Les gens paniquent et de nombreux partisans ont fui vers la campagne, espérant y trouver un lieu sûr où se cacher en attendant le retour au calme. Si Gringotts ne porte déjà plus les stigmates de l’attentat, il n’en est pas de même pour les autres bâtiments incendiés. Les travaux de réparation du Ministère devraient prendre de longs mois et de nombreux pro-Voldemorts sont désormais sans logements. Les rares partisans à ne pas avoir été directement touchés ont été appelés par Lord Voldemort pour assurer sa protection car pour la première fois depuis la mort d’Harry Potter, le Mage Noir a peur. Son immortalité perdue le rend faible et il craint d’être la prochaine cible. Poudlard est désormais sans directeur et de nombreux professeurs ne feront pas leur rentrée en septembre car ils sont attendus ailleurs. L’anarchie menace et un vent de folie a saisi les habitants du Royaume. La liberté entrevue et l’espoir ravivé amènent les sorciers à agir de manière inconsidérée et de nombreux feux de joie clandestins brûlent aux quatre coins du pays. Les élèves de Poudlard prévoient déjà de profiter de la situation en faisant régner le chaos et en organisant une fête gigantesque. On murmure que bientôt la paix reviendra…

L’Offensive aurait-elle finalement réussi à détrôner le Lord ? Ce type d’actions leur ressemble mais aucune annonce officielle portant à croire que c’est eux qui ont agi ainsi n’a été faite. Non le silence règne et la rébellion se fait même très discrète. L’ODP et l’Offensive devraient profiter de l’opportunité pour donner le coup fatal, non ? Ils ne peuvent le faire car ils s’inquiètent de savoir qui est derrière ces incendies. On ne connaît ni les motivations, ni l’objectif des responsables. Comment profiter de cette perspective de paix quand tout est si confus. On se tait… On se terre… On attend en silence… On attend que le coup final vienne… On se prépare à se réjouir… On se prépare à se battre… Se battre contre un ennemi sans visage… Contre un nouvel oppresseur… On se prépare aussi à s’allier à un nouveau groupe… Au fond, personne ne sait et seuls les insouciants peuvent se réjouir…

TO BE CONTINUED...

gif : Inconnu
titre de la musique : Le premier jour du reste de ta vie • Etienne Daho

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Contexte

Revenir en haut Aller en bas

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Silencio :: Ministère :: Affaires Publiques :: Commandements-