RSS
RSS



Partagez| .

Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Jayson McFear
Administrateur
Un phénix renaît toujours de ses cendres.


Féminin Ecrits : 143

MessageSujet: Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance Lun 24 Déc - 21:50

Jayson McFear

« Juger selon les apparences, c'est jeter avant même d'avoir goûter »
Info sur le joueur ? Passe ta souris ici !
Okay, okay les peoples, peut être que vous ne me connaissez par irl, mais ig je suis une célébrité ! Et oui je suis Kwey ! Vous n'y croyez pas que je sois venus ici, hein ? Pour cela vous devez remercier ... j'ai oublié... de toute façon elle a pas à ce vanter!!. Sinon que dois-je vous dire ? Du haut de mes 23 ans toujours, je pense que le forum est ... à votre avis... 3ème perso, mais j'aime pas le forum... quand même!. Est-ce que j'ai un autre compte compte ? Et bien je suis aussi ce fabuleux et beau (pas queen!!) Matthew, et la jolie magnifique Lauryn. Et vu que je suis une superstar j'ai l'honneur de vous annoncez que j'vous adore bande de fou!.





Toutes mes salutations à vous, je me présente, Jayson McFear. Je suis âgée de 27 ans. Je suis un(e) sang mêlé, en plus d'être poursuivit par la malédiction de la lune.... Mon statut est actuellement niveau 2 et je suis fière de dire que je suis Anti-voldemort, espion pour l'ODP.. Je gagne ma vie en étant assistant professeur. Je faisais partie des rouge et or et mon avatar est celui de Justin Hartley. Si je devais vous donner quelques unes de mes qualités et défaut, ce seraient ceux-ci que je citerai . Ma plus grande crainte ? Et bien la dernière fois que j'ai rencontré un épouventard il s'est transformé en tombe... tombe d'une personne que j'aurais moi-même tué. Vous voulez en savoir plus sur moi ? Et bien pour ça, vous allez devoir lire la suite !




It's my life...

ÉPILOGUE


-Il n'en est pas question ! Jamais notre fils unique n'ira dans une école de sorcellerie ou de magie ou peu importe comment tu appelles ça !

Dana était furieuse. Jamais au grand jamais elle ne se séparerait de son fils, pour un phénomène qu'elle ne pouvait expliquer. De la magie ! Et puis quoi encore ! C'était quoi cette histoire que cet homme placé devant elle tentait de lui faire croire ? C'était de la folie. De la pure démence ! Il était tombé sur la tête et tentait sans doute de la faire passer elle, comme une folle furieuse ! C'était loin d'être le parfait bonheur dernièrement et oui, Dana en était sûr, il le faisait exprès pour faire de sa vie un véritable enfer, plus qu'elle ne l'ait déjà présentement. Lui retirer son fils unique... il peut aller se faire voir cent fois, cela n'arrivera jamais. JAMAIS !


***

Nathaniel McFear et Dana Adamovitch se sont mariés en Russie, pays natal de la jeune femme, le 5 mai 1972. À l'époque, chacun d'eux éprouvait pour l'autre de l'amour clair et pur. Une belle histoire d'amour, un coup de foudre l'un pour l'autre et en moins de six mois, ils se sont juré bonheur pour la vie entière. Seulement, depuis le temps, cette relation n'avait pas pu perdurer dans cette ligne. Et quand on regarde et qu'on y repense un peu, aucun des deux n'a vraiment fait d'effort pour changer cette donne. Comme plusieurs, ils ont pensé qu'avoir un enfant changerait peut-être leur relation pour le mieux. Grave erreur. En hiver 75, Dana mit au monde le seul enfant qui ressortira de cette relation : Jayson McFear, un nom anglais bien évidemment comme le père. Nathaniel, natif de l'Angleterre, avait été élevé dans une famille des plus discipliner qui soit. Chez eux, l'homme prônait dans les relations conjugales, mais Dana elle ne le prenait pas comme ça. Au début, ils s'arrangeaient assez facilement, croyant sincèrement que l'amour était plus fort que tout. Mais dans leurs cas, ils se trompaient royalement.

Le jeune homme provenait d'une famille de sorcier, qui eux, n'était pas en faveur des mariages sorcier/moldu. Ils disaient que cela ruinait la bonne qualité d'un sorcier, que cela ne créait que des bâtards et que bien évidemment, le parent moldu allait tout gâcher. Bien entendu, Nathan avait fait tout le contraire, pensant avoir trouvé là sa tendre moitié en la jeune femme qui à l'époque faisait battre son coeur et qu'aucune parcelle de magie coulait dans ses veines. Dana ne su jamais les véritables origines de son mari, ne voyant jamais sa famille, ni n'obtenant aucune réponse de sa part. Nathan avait décidé que c'était mieux ainsi, qu'elle n'avait pas besoin d'avoir cette information et que ça, réglerait sans aucun doute les problèmes que sa famille prévoyait. Elle ne pouvait qu'essayer de prendre sa place au fil des ans, avec son fils à élever.




Chapitre 1
L'arrivé de Chris pour un meilleur départ...

Saviez-vous, ou plutôt savez-vous, qu'arracher les parents d'un enfant d'à peine neuf ans pouvait causer bien des conséquences, des impacts irréversibles ? Moi je le sais. Pourtant, selon ses dires, il ne regrette rien. Il a trouvé mon chemin, sa place, il a trouvé sa raison de vivre. Ses parents étaient des mangemorts, pur et simple. À cette époque, pourtant, c'était un temps dur pour eux, alors qu'à un moment de guerre, ils furent chassés sans relâche. Ils furent trahis et arrêté, accusé et exécuté rien de moins. C'est pour cette raison que mon cousin fut envoyé chez la seule famille qu'il lui restait alors, le frère de sa mère, Nathaniel McFear, où il fut élevé avec moi. Pendant trois ans, nous avons lié des liens, comme deux frères jumeaux, bien que nous n'ayons rien de pareille question physique. Je retenais des McFear, comme mon père, cheveux blond, yeux bleus, peau blanche, alors qu'il était tout des Redfield, cheveux et yeux sombre. Pourtant, nous nous entendions bien et c'est en Russie que nous avons vécu ces années. Mon cousin Christopher et moi, c'était une belle amitié, mais toute amitié ont une faille, la nôtre étaient relativement importante, mais nous ne le savions pas à l'époque.

C'est en été 1986 que pour Dana, la goutte qui fit déborder le vase arriva. Christopher et moi avons reçu une lettre étrange, arriver par hibou, qui nous affirmaient que nous étions inscrit à Poudlard, une école de sorcier. Une quoi ? Une école de magie ? Christopher qui avait toujours été du genre terre-à-terre à cause de sa mère et ses croyances, ainsi que son père sur-discipliné, il a eu du mal à y croire. C'était quoi cette blague. Moi j'eu comme réaction qu'un énorme sourire aux lèvres malgré tout, jusqu'au moment où ma mère m'arracha la lettre des mains. N'importe quel garçon de notre âge croyait, ou bien voulait croire qu'il y avait quelque part, un monde fantastique avec de la magie et des créatures plus époustouflantes les unes que les autres. Aujourd'hui, quelqu'un nous donnait l'affirmation que cela existait réellement, même si ce n'était une lettre envoyée par un hibou grand-duc, mais ma mère mettait fin à notre bonheur.


-Dana, ils doivent s’y rendre, un point c’est tout.

-Un point c’est tout? Pour qui tu te prend! Tu régis ma vie depuis le jour ou j’ai fais l’erreur de lier ma vie à la tienne, il n’est pas question que tu face la même chose avec Jayson!

-Jayson est également mon fils et il est sorcier depuis sa naissance! Il ira à la même école où j’ai pu grandir, il pourra ainsi s’éloigner des moldu dans ton genre.

Nathan prit ma main et celle de Christopher, jeunes garçons de onze ans et transplana sans aucun mot de plus. C’est ainsi que s’est terminé la relation de mes parents...


Chapitre 2
Poudlard et ses choix...

Je suis bel et bien allé à Poudlard, comme je l'avais espéré en voyant cette lettre. Étrangement, je n'ai pas été plus affecté que ça de la séparation de mes parents. Entre les entendre se disputer à longueur de journée et ne plus les entendre du tout, quoi de mieux ? Bon, je n'ai plus vu sa mère depuis cet événement, mais en repensant au fait que je n'aurais jamais connu mon vrai monde par sa faute, cela ne me dérange plus. Même que... Je lui en voulais quelque peu de lui avoir fait de mon enfance une enfance si compliqué. Nathan n'était pas non plus blanc comme neige, mais heureusement, Poudlard faisait maintenant partie intégrante de ma vie ainsi que de celle de Christopher et j'étais plus souvent là que chez mon père.

Au fils des ans, je fus reconnu pour être un excellent élève. Bon, pas le plus doué, mais je me tenait dans les forts et j’étais déterminé à réussir. Je fus préfet, puis préfet en chef, je suis également devenu gardien pour mon équipe de Quidditch. J’ai été tout le long de mes études, un élève très impliqué. Je fus particulièrement fier d’être envoyé dans la maison totalement contraire de son père, soit chez les rouges et ors, trouvant ingrat de sa part de dénigrer les moldu de la sorte. Avec ce dernier non plus je n’avais pas vraiment une très bonne relation mais peu m’importait maintenant puisque mes amis étaient maintenant devenus une deuxième famille, et j’avais toujours Christopher à mes côtés.

Du côté de Christopher

Nous avions préparé toutes nos affaires, avaient transplané avec Nathan et rendu au quai 9 ¾ pour nous rendre à Poudlard pour notre première année. Jayson m'avait demandé alors si je savais dans quelle maison je voulais être. Je n'en avais franchement aucune idée. Moi, tant que j'apprenais la magie, j'étais heureux. Il m'apprit que lui, il aimerait aller à Gryffondor, maison contraire à son père, qui lui avait été à Serpentard. Il ne m'a jamais dit pourquoi cela était son souhait.
Arrivé à Poudlard, Jay fut envoyé à Gryffondor et moi à Serpentard. Je n'ai jamais compris pourquoi nous avons été séparés à ce moment-là mais c'était pour le mieux, en fin de compte. Malgré notre maison différente, notre relation est restée sensiblement la même, malgré quelques petits accrochages, normal pour des adolescents. Jamais, à ce moment-là, je m'étais imaginé que cela changerait autant.



Chapitre 3
Et la vérité éclate...

J'avais dix-sept ans, j'en étais à ma dernière année à Poudlard et j'étais un grand sorcier. Pas que je me vantais, mais j'excellais dans tous les domaines. Cette année-là, par contre, Christopher en appris une bien bonne sur sa vie, par un collège de Serpentard, fils de mangemorts également.

-Veux-tu ben me dire ce que tu fais à trainer avec McFear?
-C'est mon cousin, j'peux ben être avec si je veux.
-Moi à ta place, je sais pas comment je ferais pour être ami avec le fils des traites qui ont fait mourir mes parents, même étant mon cousin.

C'est la première fois qu'il a ressenti cette bouffée inconnue dans son être, la haine, la colère, le sentiment de trahison. Il agrippa le gars par le collet de sa chemise, le plaquant au mur, sans douceur.

-T'as dit quoi?

Il a su alors toute l'histoire. C'était mon père, Nathaniel McFear, qui avait vendu ses parents pour avoir la vie sauve et de ce fait même la liberté, étant lui aussi un ex-mangemort. Il avait vendu sa soeur et son beau-frère, comme ça ! La rage a monté au nez de Christopher et il ne fut plus jamais le même depuis.
Moi qui ne savais rien, je continuais ma vie, tranquillement, le nez dans mes bouquins ou dans mes activités parascolaires. Ce que mon père a fait, je n'en ai jamais été mis au courant et de toute manière, je n'en suis pas le responsable. Je n'aurais jamais cru que cela pourrait avoir autant d'impact sur notre vie. Lors du bal de Noël cette année là, qui fut soit dit en passant inscrit dans les archives, j'affrontai mon cousin, alors que je suis allé le défier, voulant savoir son changement de comportement face à moi. Selon lui, je n'étais rien de moins qu'un traitre comme mon père. Il avait compris que je ne voulais pas être à Serpentard pour ne pas être du côté du mal, mais en faisant cela, j'aurais apparement trahis le clan dans lequel j'aurais dû être, soit le sien. Je lui aurais menti, selon lui je connaissais l'histoire et je ne méritais plus ma confiance, c'était terminé. J'ai eu beau alors tenter de m'expliquer avec lui, ce fut peine perdue...


Chapitre 4
Cette nuit-là...

Le soir de la bataille avec Christopher au Bal, ce fut un tournant important dans ma vie. Non seulement je viens de perdre la seule personne qui selon moi, me restait dans ma famille, en plus j'étais loin de me douter que ce soir, ma vie sera à jamais changer. J'avais quitté la grande salle de bal, pour sortir à l'extérieur. Je n'étais pas quelqu'un de spécialement violent, mais cette fois, ce grand taux d'adrénaline avait besoin de retomber avant que je fasse autre chose que je pourrais regretter. Christopher était fort, mais nos forces étaient différentes, seulement cette fois, je savais que j'avais bien failli perdre, qu'il avait des ressources que je n'avais pas, qu'il faisait preuve de magie noire... J'avais besoin de prendre l'air, de me ressourcer un peu, de me détendre, avant de retourner à l'intérieur et répondre aux questions qui me seront sans nuls doutes posé pour me demander ce que j'avais à dire pour mes actes.

J'étais sortie à l'extérieur, marchant dans la neige, sans rien d'autre sur le dos que ma tenue de bal tachée de sang et les cheveux en bataille. L'air était frais, plutôt froid même, normal pour le mois de décembre. L'air froid entrait dans mes poumons, j'avais l'impression qu'il les glaçait presque, mais c'est exactement ce que je cherchais. Marchant là où mes pas me guidait, je ne fis même pas attention à combien de pas je fis une fois engouffré dans la forêt interdite. Je réalisai que j'avais peut-être été trop loin lorsque je trouvais qu'il faisait de plus en plus noir, malgré la pleine lune qui brillait à ma sortie, dans le ciel. Ralentissant le pas, je regardai autour de moi, je ne voyais même plus les lumières du château, ah bah bravo ! J'entendis alors derrière moi un craquement, me retournant en vitesse, baguette parée, je cherchai du regard d'où il pouvait bien provenir... Mais il faisait tellement noir ! Mon réflexe, le sortilège Lumos. Mais ce que je vis, j'aurais préféré ne jamais le voir...

Deux grands yeux jaunes, globuleux, menaçant, des crocs acérés, une haleine perfide, une grosse bête grise se tenait là, devant moi... Mon sang ce glaça dans mes veines, je savais très bien de quoi il s'agissait, j'étais loin d'être un idiot. L'odeur du sang sur mes vêtements avaient dû l'attirer vers moi... J'aurais dû être plus prudent, ce n'étais pas mon genre de m'engouffrer là où je ne le devais pas, mais maintenant il était trop tard. Je savais qu'il était inutile de fuir, il courait beaucoup plus vite que moi et j'étais trop loin du château pour pouvoir aller demander de l'aide. J'allais mourir ce soir, j'en avais la certitude... Et tant qu'à savoir que je n'y pouvais rien, j'allais affronter la mort en face, je n'allais pas fuir... ni me défendre. Je me redresse et comme au ralenti, je vis le loup-garou s'élancer et sauter sur moi, me faisant lourdement tomber au sol... puis se fut le blanc total.


Chapitre 5
La malédiction

Ce fut pour moi le noir total, pendant combien de temps, je n'aurais pas su le dire. Tout ce que je sais, c'est que lorsque j'ai finalement ouvert les yeux, le soleil commençait à peine à pointer le bout de son nez. Ce fut avec difficulté que je réussis le premier exploit, soit de tourner la tête pour regarder où je me trouvais. Sur le coup, je n'avais aucun souvenir de la veille, de la nuit, j'avais beau tenter de me rappeler ce que je pouvais bien faire là, étendu dans la neige et les membres gelés... Car oui, la douleur que je ressentais présentement dans tout le corps, elle était sans doute causée par le froid... Mais soudait, des brides de souvenir, comme des flashes d'appareil photo, me vinrent en mémoire : la querelle avec Christopher, la bagarre dans la salle, puis la noirceur de la forêt et ses horribles yeux jaunes... Le loup... j'avais été attaqué par un loup et j'étais encore en vie... mais dans quel piteux état ! J'eus peine à m'asseoir, mais j'ai pu regarder les dégâts. J'avais une jambe qui avait une forme trop peu naturelle pour être encore en un morceau, j'avais des lacérations au niveau de l'abdomen, de la poitrine et je ressentais une douleur vive au côté droit du visage lorsque le vent froid de décembre ce décidait de souffler. Ma force vitale était à son plus bas, comment allais-je pouvoir rejoindre le château... Un seul point positif de tout cela, c'est que le loup m'avait entrainé au bord de la forêt, quelques mètres à peine et je pourrai en sortir, à la vue de Poudlard et de ses élèves.

Je m'en suis sortie, la preuve je vous raconte mon histoire aujourd'hui. Grâce aux arbres, j'ai pu trouver des appuis solides pour sortir de la forêt. Et grâce à des étincelles rouges lancé à l'aide de ma baguette, j'ai pu éveiller la curiosité d'un étudiant de deuxième, qui a permis qu'on viennes m'aider. Au début, aucun adulte ne voulurent croire mon histoire. Il n'y avait pas de loup-garou à Poudlard ! Impossible que ce soit cela qui m'est attaqué et puis les chances que j'aurais eues à me réveiller en vie d'une attaque de lycanthrope étaient quasi nulles. Mais je n'étais pas fou, je savais ce que j'avais vue ! Et finalement, ce fut l'infirmière de l'école de l'époque, ainsi que Minerva McGonnagal, qui confirma que je disais bel et bien la vérité. J'allais me remettre rapidement de mes blessures physiques, mais aucun d'eux n'avait idée de ce que la fatalité d'être un monstre le reste de mes jours créait en moi. Le personnel de Poudlard m'interdit alors de dire à qui que ce soit ce qui s'était produit, aucun élève ne devait savoir qu'un loup rôdait dans la forêt et encore moins qu'un élève en était maintenant un. Je dus dire à ceux qui me posaient des questions que mes blessures venaient de la bagarre contre Christopher, point à la ligne. Je comprends le pourquoi du comment... mais à qui pourrais-je parler de ce fardeau ? Je pensai alors que je n'aurais pas la force de surmonter tout ça... Mais garder espoir sur le fait qu'il y ait peut-être un moyen d'atténuer les effets de la transformation me permirent de continuer d'avancer.


Chapitre 6
L'espoir renaît de ses cendres

Je terminai l'école comme n'importe quel étudiant, bien que j'admets que la fin d'année et les ASPIC furent très difficile, vue ma fatigue causée par mon état. Mais je ne voulais pas quitter Poudlard. Pas maintenant, je n'étais pas près à être relâché comme ça... Poudlard m'apportait une certaine sécurité d'esprit, j'étais bien entouré, je ne mettais pas la vie de personne en danger en étant bien enfermé et surveiller les nuits de transformation. Et l'aide que les adultes peuvent m'apporter par la suite est bénéfique, alors que je termine toute la métamorphose complètement à plat. Après plusieurs demandes et supplication, j'ai pu obtenir une permission spéciale... Devenir assistant pour les professeurs, faire un peu un boulot de merde, mais qui me permettait de rester entre les murs solides de Poudlard. Quoi demander de mieux pour l'instant ? Je dus voir mes plus puissants alliés quitter Poudlard, Alastair entre autre, mais je savais que ce n'étais pas un adieu, mais plutôt un, au revoir pour une meilleure prochaine fois.

Je faisais tout ce que les profs me demandaient, tout ce qu'ils ne voulaient pas faire, c'était à moi de le faire. Je ne me suis jamais plaint, bien que ce n'était pas l'avenir que je m'imaginais. Puis un jour, je tombai sur un bouquin de métamorphose, dans la classe de McGonagall. J'avais toujours été attiré par cette matière, d'autant plus maintenant que j'étais... une sorte de métamorphomage sans le vouloir. Ouvrant le livre, curieux malgré moi, je feuilletai lentement les pages, fronçant de plus en plus les sourcils. Ce n'était pas un livre ordinaire, plutôt un recueil d'expérience. Un recueil où des loups-garous, expliquant leur métamorphose, expliquant leur étant, disait ce qui les aidaient à passer au travers, à vivre cela, mois après mois et à continuer de vivre une vie normal autrement. Puis je tombai sur une page... un certain Lunar, qui faisait partie, selon ses dires, d'un groupe nommé Maraudeurs.


« Les nuits de pleines lunes sont toujours regardées d'un oeil apeuré. Et si un jour, je blessais quelqu'un ? Et si un jour, quelqu'un qui ne doit pas le savoir apprenait mon sombre secret ? Plus les mois filent, plus je me demande comment je pourrai continuer à supporter la douleur, la perte de contrôle sur moi-même. Heureusement, j'ai des amis en or, qui ont selon eux, peut-être trouver une idée pour m'aider dans tout ça. Ils ne veulent pas me dire de quoi il s'agit, ne voulant pas créer en moi aucun faux espoir, mais si jamais ils y parvenaient... serais-je plus heureux, serais-ce plus facile ? [...]

Ils ont réussi ! Et en beauté ! Ils sont devenus Animagus pour me soutenir ! Et malgré mes réticences, ne voulant pas leur faire de mal pendant que je ne contrôlais rien, leur idée fonctionne ! Ils sont capables, sous leur forme animal, d'apaiser la bête, me rendant moins agressif, moins dangereux... C'est un miracle ! Tout sera plus simple maintenant... »


Être en compagnie d'autres animales pourrait me calmer ? Et si... non, complètement tordu comme idée ! Un bruit me fit sursauter, me faisant du même coup fermer le livre sèchement et je relevai la tête pour croiser le regard du professeur McGonnagal.

-Pardonnez mon impolitesse professeur, ce fut plus fort que moi...
-Mais ce n'est rien Jayson. En vérité, j'espérais que vous regarderiez.
-Pardon ?

Elle avait, en vérité, mis ce livre expressément pour que j'y jette un coup d'oeil. Elle me savait intelligent et en trouvant ce recueil, elle espérait peut-être me donner un peu plus d'espoir de pouvoir vivre une vie, plus normal. Elle m'expliqua tout ça, alors que j'avais un sourire sincèrement désolé d'avoir osé fouiller. Mais cette fois, la curiosité fut plutôt un bon point pour moi. Me mordant la lèvre, je regardai la femme d'expérience devant moi, puis inspirai doucement.

-Professeur, j'ai lu le récit de Lunar... et une idée m'a traversé l'esprit. Je n'ai plus personnes ici, dans mes amis qui pourraient faire une telle chose pour moi, mais... croyez-vous que... si je devenais moi-même Animagus, cela pourrait y changer quelque chose... ?

Elle me regarda sérieusement par-dessus ses lunettes un moment et j'ai eu l'impression alors d'être un imbécile. Pas à cause de la façon dont elle me regardait, mais dire mon idée à voix haute me parut davantage absurde que simplement la penser. Le moment de silence qui régna dans la pièce me mit mal à l'aise, mais elle finie par me répondre...

-Et bien... qui ne tente rien, n'a rien.

Chapitre 7
Un secret à amener dans la tombe

Devenir Animagus n'est rien de bien évident croyez-moi ! Et puis, avec tout ce qui se passe dernièrement dans le monde magique, avec l'ascension soudaine de la popularité du survenant et ses années à Poudlard, il y avait apparemment d'autres chats à fouettés. Mais Minerva fut d'un soutien inestimable pour moi, m'aidant dans mes études. Elle me nomma même adjoint de métamorphose, vue ma passion pour la matière. De plus, cela me permettrait de m'y focusser davantage, au lieu de devoir faire tout le sale boulot des autres professeurs. Rogue surtout, qui s'en donnait à coeur joie. J'étais en retrait par contre, pour le moment du moins. Devenir Animagus lorsque l'on est loup, est loin d'être une tâche aussi évidente que pour quelqu'un d'humain qui souhaite le devenir. Déjà, les lunes m'affaiblissaient, je ne pouvais risquer de trop travailler sur mon autre métamorphose, au cas où le loup prendrait un trop grand contrôle. Les risques sont là : Être trop faible ainsi que tenter de faire entrer en moi une autre vie animale pouvait faire en sorte que le loup, se sentant menacé, tente de prendre un contrôle complet : soit, je risquais d'être loup à jamais. Le risque était énorme, mais les avantages pouvaient aussi l'être, si tout ce que nous prévoyons pouvaient fonctionner.

Cela me pris donc des années d'efforts, malgré mon niveau de compétence magique élevée. Et vous savez quand je parvins à me métamorphoser pour la première fois, volontairement, en un magnifique oiseau de proie? La nuit où le fameux Potter décida de fuir... Je suis à 100% dans sa cause, mais fuir lâchement, abandonnant tous ceux qui croyaient en lui, il ne mérite pas mon respect. En 1998, j'avais alors 23 ans, je vis pleinement la prise au pouvoir de Lord Voldemort, ce qui créa tout un chaos dans le monde magique qui nous entourent. Déjà que le monde ne tournait pas rond alors, les traces du Lord ayant déjà fait son effet avant la fuite de Potter, comme par exemple le fait que McGo était emprisonné par le Lord... Il instaura alors de nouvelles règles, comme celle qu'aucun enfant né-moldu ne pourrait venir étudier à Poudlard, ou encore ce fameux test que nous devions passer pour nous donner une note sur notre niveau de fidélité... Trois, étant le niveau le plus faible, en passant obligatoirement le test, je fus plus que surpris d'apprendre que j'étais de niveau 2. McGonnagal m'expliqua qu'étant donner que tous les loups-garous ont juré fidélité au Lord, ma nature m'a fait, comment dire... déjouer le test. J'ai eu alors une idée pour la suite des choses, pour mon avenir, pour une fois que je trouvais quelque chose de positif à ma nature... mais avant toute chose, je devais premièrement vivre ma première nuit de pleine lune avec mes nouvelles facultés...

Enfermé dans ma cage, dans les cachots de Poudlard, les poignets et les chevilles menottés, dans une cage fermée à double-tour, en plus de magiquement, je fixai l'ouverture qui me permettait de voir la lune, attendant l'heure de cette malédiction maudite, l'appelle de ma mère la lune. Sentant mes muscles se tendirent, mes os se distendirent, la douleur causé par la métamorphose non voulu, je fermai les yeux, murmurant quelques formules, me remettant entièrement à l'animal en moi, celui que j'avais créé, celui que j'avais voulu. Je sens mon corps complet se mettre à trembler, j'avais l'impression qu'on marachait les os un par un... C'était le rythme habituel, à chaque transformation... tout ce que j'espérais, c'est d'avoir un certain contrôle sur moi-même une fois loup...

Mais personne n'aurait pu prévoir au contraire ce qui allait se passer, alors que personne n'avait tenté l'expérience. Je sens des changements en moi, mais rien de comparable à ce que j'avais l'habitude de vivre. Je sens ma mâchoire changer, mes dents s'allonger, mes épaules s'élargirent... je sens également les griffes me transpercer le bout des doigts, mes cheveux s'allonger et la fameuse queue de loup apparaitre... J'ouvris les yeux, surpris de me retrouver toujours debout, une fois les tremblements partient... et surpris aussi d'avoir conscience d'être debout. Je regardai mes mains, alors que j'avais toujours une certaine forme humaine... mais avec des griffes acérés. J'avais bel et bien la queue de loup et une mâchoire destructrices, mais outre une carrure beaucoup plus large et certains endroits plus poilus, les cheveux un peu plus long et les yeux jaunes... j'étais devenu mi-homme mi-loup... J'avais un odorat ultra développé, ainsi qu'une ouïe phénoménale et la capacité de voir dans le noir. J'étais plus fort... et plus impulsif surtout, moi qui est plutôt de nature posé et calme. Mais j'étais toujours conscient et la plupart du temps, maitre de mes actions... voilà comment l'animagus en moi me permettais de devenir, les soirs de pleine lune... J'étais devenue un hybride...


Chapitre 8
Et aujourd'hui?

Aujourd'hui, j'ai 27 ans et je suis grâce à ma nature de Loup-Garou un espion pour l'ordre du phénix. Ayant un niveau deux, il m'est plus facile d'être moins surveillé par le Lord. Ce que je ne comprends pas, c'est le fait que Minerva, un modèle pour moi durant tant d'année, à décider de ne plus se battre, de baisser les bras pour une cause qui pourtant, lui tenait tant à coeur...Depuis sa libération, elle n'est plus la même, et je tiens à savoir pourquoi. Personne, ou très peu du moins, connaisse ma situation de loup, encore moins celle d'hybride. Seul des amis de confiance, dont Alastair, en sont au courant, ayant retrouvé ce dernier il y a quelques années. Malgré les apparences, je suis un loyal et fidèle défenseur du bien, je garde l'espoir qu'un jour Voldemort tombera. Je me battrai sans remords et sans retenu le moment venu, lorsque l'on aura besoin de moi. Il faut bien que mes nouvelles capacités finissent par servir... Je n'ai pas eu de nouvelles de Chris... Un jour peut-être, le reverrais-je. Tant que je garde mon secret sur comment j'ai pu devenir ainsi un hybride, je peux ainsi m'assurer d'être le seul. Il ne faudrait pas que ce secret tombe entre de mauvaises mains... Je suis toujours assitant professeur en métamorphose, je garde un œil sur Poudlard, une sorte d’ange gardien...



icône : Google
avatar : Shiya
titre de la musique :"My guardian Angel" Red jumpsuit apparatus


Dernière édition par Jayson McFear le Dim 30 Déc - 14:23, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance Mar 25 Déc - 21:51

je te fais pas le blabla =)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance Mar 25 Déc - 23:49

Re-bienvenueeeeeeeeeeee beu goss ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jayson McFear
Administrateur
Un phénix renaît toujours de ses cendres.


Féminin Ecrits : 143

MessageSujet: Re: Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance Mer 26 Déc - 2:13

Merci Ma jolie... héhé!!

Et Luka, en effet je crois que je commence à le connaitre xD


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance Mer 26 Déc - 10:18

C'est ce que je me disais et je viens de me rendre compte que j'ai quand même pas mis rebienvenue après donc :

REBIENVENUE !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance Mer 26 Déc - 13:48

Ma jolie? Toi tu sais prendre les gens par les sentiments, je te fais un câlin pour la peine ♥️ calin2
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jayson McFear
Administrateur
Un phénix renaît toujours de ses cendres.


Féminin Ecrits : 143

MessageSujet: Re: Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance Mer 26 Déc - 15:48

Mdrr ahhh là! Tu es poli monsier Dolohov! Merci bien!

Et Sofia... tu es jolie, je ne constate que les faits! Quel homme ne le remarquerait pas!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance Mer 26 Déc - 15:55

Tu es un véritable séducteur toi, je sens que j'aimerais faire connaissance avec toi plus intimement
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance Mer 26 Déc - 17:07

Rebienvenue parmi nous ! ♥️
Joli choix d'avatar :red:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance Mer 26 Déc - 17:29

Re bienvenue bon courage pour la fin de ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jayson McFear
Administrateur
Un phénix renaît toujours de ses cendres.


Féminin Ecrits : 143

MessageSujet: Re: Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance Mer 26 Déc - 17:32

Merci Vlou....(a)

Et Merci à toi Sea! Je suis content de voir qu'il n'y a pas que moi qui aime Justin! xD


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance Mer 26 Déc - 23:43

Alors petit chou, je n'ai pas encore regardé ta fiche en détail mais tu dois absolument introduire une demande de don à part pour la partie Animagus de ton perso
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jayson McFear
Administrateur
Un phénix renaît toujours de ses cendres.


Féminin Ecrits : 143

MessageSujet: Re: Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance Jeu 27 Déc - 3:19

J'avais demandé si sa allait si c'était bien décris dans l'histoire et on m'a dit que c'était ok ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance Jeu 27 Déc - 20:27

Pour le don en lui-même tu te dois de faire une demande à part, ça a du être un manque de compréhension si on t'a dit ça alors. Je suis désolée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lauryn H. Christensen
Se battre mais en silence.


Féminin Ecrits : 96

MessageSujet: Re: Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance Jeu 27 Déc - 20:54

Bon... je vais faire ça alors ^^



Peut-être que si...

Si je deviens comme toutes celles qui captivent ton attention, me remarqueras-tu...Peut-être pourrais-je te charmer, comme tu as conquis mon coeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Juliette J. Lowett
Administratrice
en sucre glacé rose bonbon <3


Féminin Ecrits : 1502

Are you curious?!
Relationships:
All you need to know:
Absence: Présent et libre de rp

MessageSujet: Re: Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance Dim 30 Déc - 14:36

Félicitation, tu rejoins le monde des sorciers !

Ton personnage rejoint les créatures. Maintenant il te reste quelques petites choses à faire, tu dois tout d'abord aller recenser ton avatar. Ensuite, tu peux faire une demande de liens & de rp'pour commencer à participer aux forums. Mais n'oublie pas qu'il y a aussi la Chat Box qui est un bon moyen de faire connaissance avec les autres membres ! Si tu le souhaites tu peux faire des scénarios. Enfin n'hésite pas à jeter un petit coup d’œil à la boutique ou bien aux recrutements. Bon voyage parmi nous !


Everything fades one day...
Lost trust twenty one grams of soul. All the sanity I've ever owned... gone. But I'm still breathing. Through the thunder, and the fire, and the madness. Just to let you shoot me down again ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silencio.forums-rpg.com/t2299-i-m-sexy-and-i-know-it-of-n
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance

Revenir en haut Aller en bas

Il n'y a que le coeur de l'âme qui a son importance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» L' EAU et le COEUR
» 1.07/1.08 : Un dernier battement de coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Silencio :: Ministère :: Halte là! Recensez-vous :: Fiches Validées-